BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. Troubadours en BD

Le dessinateur Cyril Pedrosa et sa coscénariste Roxanne Moreil voyagent au Moyen Âge pour mettre en bande dessinée leur soif d'utopie. L'âge d'or tient de l'épopée et de la fable politique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
IL ETAIT UNE FOIS EN UTOPIE
IL ETAIT UNE FOIS EN UTOPIE (CYRIL PEDROSA, DUPUIS / ROXANNE MOREIL ET CYRIL PEDROSA, PHOTO CHLOE VOLLMER LO)

Quand Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa rêvent d’une histoire de princesse au Moyen Âge, cette histoire est forcément politique, féministe, enluminée et aventureuse.

Utopie au Moyen Âge

Le seul premier volume de L’âge d’or ne compte pas moins de 230 pages. Les auteurs nous y entraînent comme les troubadours qui passaient de château en château pour conter leurs fables poétiques. La fable est ici politique. Ceux qui suivent Cyril Pedrosa sur les réseaux sociaux n’en seront pas étonnés. Fortement préoccupé par les enjeux écologiques et sociétaux, le dessinateur a partagé avec sa compagne et coscénariste un besoin d’engagement et d’utopie. Tout particulièrement quand ce livre a commencé à naître.

On était en période électorale. On parlait politique sans arrêt. Cela nous intéressait de raconter que l’on peut avancer et porter des projets ensemble.

Roxanne Moreil

L’âge d’or est aussi une fable féministe

Les femmes sont au cœur de tous les enjeux, tous les moments du récit. La princesse Tilda se sentira vite portée par une mission qui dépasse son seul intérêt. Féministe aussi, à sa manière, cruelle et despotique, la reine mère fera tout pour garder le pouvoir. Enfin, il y a, caché au milieu des bois, loin des batailles et des hommes, le gynécée.

La condition des femmes au Moyen Âge est difficile, violente. La communauté de femmes présente des femmes qui prennent leur vie en main de façon égalitaire.

Roxanne Moreil

Beau comme un livre d'heures

Pour mettre en images cette ode utopique, Cyril Pedrosa a poussé très loin la recherche graphique.

Je voulais me rapprocher des représentations médiévales, en allant du côté de la broderie ou du vitrail. Techniquement, il n’a pas été facile de trouver des solutions pour produire des traits lumineux sur des fonds sombres.

Cyril Pedrosa

Le dessin se déploie en panoramiques très denses et peut rappeler quelques riches tapisseries ou de pieux retables. Les couleurs sautent aux yeux. L’objet est précieux.

L’âge d’or, volume 1, Cyril Pedrosa, Roxane Moreil, sous le label Aire libre des éditions Dupuis.

IL ETAIT UNE FOIS EN UTOPIE
IL ETAIT UNE FOIS EN UTOPIE (CYRIL PEDROSA, DUPUIS / ROXANNE MOREIL ET CYRIL PEDROSA, PHOTO CHLOE VOLLMER LO)