BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. Pauvre petit Wu

Alex W. Inker détourne les affiches de propagande chinoises pour adapter le roman de l’écrivain Yan Lianke "Servir le peuple".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
PETIT WU, TOUJOURS AU GARDE A VOUS
PETIT WU, TOUJOURS AU GARDE A VOUS (ALEX W. INKER, SARBACANE)

Servir le peuple est une fable sur le totalitarisme. Pour y faire face, il faut s'avoir se mettre à nu.

Fils du peuple

Quel drame pour Petit Wu ! Brave soldat de l’armée chinoise, on ne peut plus fidèle à la pensée du grand timonier, prêt à tous les sacrifices pour être le héros du peuple, petit Wu va tomber bien bas. Peut-on imaginer pire destin que celui qui, dans la Chine de Mao, conduit un fils de paysan démuni exemplaire à devenir, bien malgré lui, un odieux contre-révolutionnaire ? Cette BD est une fable, une farce et une adaptation littéraire.

On doit le roman initial à l’écrivain chinois Yan Lianke. Son engagement dans l’Armée populaire de libération lui avait permis de sortir de sa condition, comme son personnage, petit Wu. Le roman Servir le peuple est devenu BD avec le dessinateur Alex W. Inker. Un auteur trop jeune - il a un peu plus de 30 ans - pour avoir connu les années Mao, mais qui, depuis longtemps, est fasciné par les codes graphiques de la propagande communiste.

J’ai récupéré toutes ces images lors d’un voyage en Chine. J’avais envie de reprendre ce trait, de travailler avec les canons du personnage de propagande : les joues rouges, les sourcils noirs, les bras musclés, les mains disproportionnées pour valoriser le travail manuel, et ce théâtre de papier où les tomates sont toujours rouges et les fleurs abondantes dans le jardin.

Alex W. Inker

Le désir et le plaisir, armes de résistance

Servir le peuple nous parle de la  manipulation des esprits, de l’hypocrisie de la pression sociale, mais aussi du désir et de la passion qui peuvent s’exprimer lorsque les personnages renoncent à leurs rôles, à leurs costumes. La nudité des corps et le plaisir partagé, comme symboles de résistance au dogme et au conformisme. Pour coller aux images de propagande, Alex W. Inker s’est approprié une technique peu commune en BD : la gravure sur linoléum.

Servir le peuple, aux éditions Sarbacane. Alex Inker dédicace ce week-end au festival Lyon BD.

INFO MANGA
INFO MANGA (FRANCEINFO)

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la chronique "Info manga" de Lætitia de Germon de la rédaction de franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Lætitia vous livre sa sélection et ses coups de cœur.

LA LANTERNE DE NYX, DE KEN TAKAHAMA, CHEZ GLÉNAT

La lanterne de Nyx
La lanterne de Nyx (© 2016 Kan Takahama / Glénat)

Avec La lanterne de Nyx, Ken Takahama nous entraîne entre l'Occident et le Japon à travers les yeux d’une jeune japonaise ayant un don de clairvoyance.

En 1878, à Nagasaki, Miyo, orpheline, ne sait pas faire grand-chose, et ne sait ni lire, ni écrire. Mais sa tante va lui trouver un emploi qui va changer sa vie. Recrutée dans une boutique d'objets étrangers, elle va nous faire voyager grâce à son talent : connaître l'histoire des propriétaires des objets qu'elle touche.

L'histoire se déroule entre deux civilisations

Elle permet de découvrir comment les Européens se sont installés au Japon et ont influencé les mœurs. La perception des Japonais sur l'Europe, mais aussi le mode de vie de toute une société. On découvre ainsi des robes du XIXe siècle, des appareils technologiques plus ou moins loufoques et des images de l’exposition universelle qui a eu lieu à Paris. Chaque fin de chapitre comporte une page axée sur l’objet ou la découverte du chapitre afin de nous en apprendre plus.

PETIT WU, TOUJOURS AU GARDE A VOUS
PETIT WU, TOUJOURS AU GARDE A VOUS (ALEX W. INKER, SARBACANE)