BD bande dessinée, France info

BD, bande dessinée. Les Belges, rois du palmarès d'Angoulême 44

Eric Lambé et Philippe de Pierpont, avant-garde de la bande dessinée belge, recoivent le fauve d'or du festival international de la bande dessinée pour "Paysage après la bataille".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Jean-Christophe OgierfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

LES DOULEURS MUETTES, FAUVE D\'OR A ANGOULEME
LES DOULEURS MUETTES, FAUVE D'OR A ANGOULEME (ERIC LAMBE / ACTES SUD BD, FRMK)

Les douleurs sont grises et muettes

La bande dessinée qui vient de recevoir le fauve d’or à Angoulême va déconcerter les lecteurs habituels des séries qui trustent le classement de meilleures ventes. Ce n’est pas une raison pour refermer sitôt ouvert ce livre de 420 pages. Ce ne sera pas drôle. Le titre, Paysage après la bataille, dit bien l’état dans lequel nous allons trouver Fany, jeune femme aux traits à peine ébauchés. On ne voit pas souvent son visage. Parce que dans cette histoire de perte, de dévastation intérieure, la douleur est pudique. Pour poser le décor, quelques caravanes, un camping en hiver, une lisière de forêt, un ruisseau et des oiseaux. Le vide intime se sent dans l’épure des images et l’économie des mots.

Paysage après la bataille d’Eric Lambé et Philippe de Pierpont, édité chez actes sud Bd et Frémok

Martin Veyron change de registre

C’est sans doute l’esprit de l’époque, mais le jury d’Angoulême accorde son prix spécial à une autre histoire grave, Ce qu’il faut de terre à l’homme, aux éditions Dargaud. Dessinateur habituellement amusé par les travers de ses contemporains, Martin Veyron s’est inspiré d’une nouvelle de Tolstoï, une fable amère sur la cupidité qu’il a mise en scène d’un coup de pinceau précis et généreux qui fait ondoyer les vastes plaines russes.

Mathieu Bonhomme couronné par le public

C’est donc du côté des héros classiques et de la jeunesse qu’il faut trouver un peu de légèreté. Et encore, quand Mathieu Bonhomme signe une version quasiment réaliste de Lucky Luke, il disserte plutôt sérieusement sur le mythe du cow-boy solitaire. Ce qui lui permet d’obtenir avec L’homme qui tua Lucky Luke le prix du public.

Du palmarès, on retiendra encore que La jeunesse de Mickey de Tebo reçoit le prix jeunesse, -normal, et que l’Asie s’impose dans la catégorie patrimoine avec Le club des divorcés de Kazuo Kamimura, dans la catégorie série avec Chiisakobe de Minetaro Mochizuki et que le prix révélation revient à la coréenne Ancco pour Mauvaises filles.

44e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême

Palmarès officiel 2017

FAUVE D'OR - PRIX DU MEILLEUR ALBUM: Paysage après la bataille / Philippe de Pierpont et Éric Lambé, Actes Sud BD/Frémok

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX SPÉCIAL DU JURY: Ce qu'il faut de terre à l'homme / Martin Veyron, Dargaud

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DE LA SÉRIE: Chiisakobe, tome 4 / Minetaro Mochizuki, Le Lézard Noir

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX RÉVÉLATION: Mauvaises filles / Ancco, Cornélius

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PATRIMOINE: Le Club des divorcés, Tome 2 / Kazuo Kamimura chez Kana

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX DU PUBLIC CULTURA: L'Homme qui tua Lucky Luke / Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics

FAUVE POLAR SNCF: L'Été Diabolik / Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen, Dargaud

FAUVE D'ANGOULÊME - PRIX JEUNESSE: La Jeunesse de Mickey / Tébo, Glénat

LES DOULEURS MUETTES, FAUVE D\'OR A ANGOULEME
LES DOULEURS MUETTES, FAUVE D'OR A ANGOULEME (ERIC LAMBE / ACTES SUD BD, FRMK)