BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. Ego Tripp

Le dessinateur Jean-Louis Tripp entreprend de raconter sa vie sexuelle. Impudique, mais délicat.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Jean-Christophe OgierfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

RENDEZ-VOUS A SAINT-MALO !
RENDEZ-VOUS A SAINT-MALO ! (JEAN-LOUIS TRIPP, CASTERMAN / MICHEL PLESSIX, QUAI DES BULLES)

Une vie sexuelle d'un millier de pages

Connu du grand public lecteur de BD pour Magasin Général, la gentille chronique québécoise qu’il a cosignée avec son ami Régis Loisel pendant une dizaine d’années, le dessinateur Jean-Louis Tripp change de registre et se dévoile dans un travail au long cours autobiographique et impudique.

Extases devrait raconter en quatre volumes et un bon millier de pages, pas moins, sa vie sexuelle, des premiers émois enfantins à ce qu’il vit aujourd’hui. Désir et ennui, plaisir et sentiments, expériences en tous genres : en la matière, Jean-Louis Tripp s’est fait la promesse de tout assumer joyeusement.

Je me mets vraiment à nu et prends le lecteur par la main.

Jean-Louis Tripp

Des premiers baisers aux coïts débridés, dans un glissement progressif des révélations, usant de ruptures chronologiques et de flashbacks, Tripp fait le délicat pour mieux se déboutonner.

Un vocabulaire choisi, des images inédites

Tripp joue sur la langue. Originaire du sud-ouest, Tripp dit "la choune, con" pour parler du sexe féminin. Le mot secousse sera préféré à orgasme. Du plaisir, il en a ! C’est donc parti pour quatre albums. But revendiqué avec ce travail de mémoire du ressenti, cette mise en scène des sensations : parvenir à expliquer comment la vie, l’éducation, la mort des proches, le déracinement, les émotions, l’amour et la jalousie influent sur la sexualité. Et réciproquement. En toute transparence.

Jean-Louis Tripp a tout de même dit à ses enfants qu’il ne leur recommandait pas la lecture d’Extases, premier volume Où l’auteur découvre que le sexe des filles n’a pas la forme d’un x, aux éditions Casterman.

Saint-Malo sans Plessix

Jean-Louis Tripp sera le week-end prochain à Quai des Bulles. Cette année, le festival de Saint-Malo rend un hommage tout particulier au dessinateur Michel Plessix, l’enfant du pays, auteur délicat pour la jeunesse, disparu cet été à l’âge de 57 ans. Michel Plessix devait être l'invité d'honneur de cette édition. Il en avait signé l'affiche.

RENDEZ-VOUS A SAINT-MALO !
RENDEZ-VOUS A SAINT-MALO ! (JEAN-LOUIS TRIPP, CASTERMAN / MICHEL PLESSIX, QUAI DES BULLES)