BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. Des algues glauques

Cet été , chaque samedi, une BD d'actualité et de reportage. Dessinée par Pierre Van Hove, "Algues vertes, l'histoire interdite" est le résultat de plusieurs années d'enquête menée en Bretagne par la journaliste Inès Léraud.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
LES ALGUES VERTES OU LE REFUS DE VOIR LA REALITE
LES ALGUES VERTES OU LE REFUS DE VOIR LA REALITE (PIERRE VAN HOVE, LA REVUE DESSINEE - DELCOURT)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En baie de Saint-Brieuc, de Morlaix ou de Douarnenez, avec les beaux jours reviennent aussi les algues vertes. Il y en a moins aujourd’hui que dans les décennies précédentes, mais elles sont toujours là, rapidement ramassées dès leur échouement, pour ne pas gâcher le paysage.

Une couleur verte inamicale

Demeurent aussi les questions sur les raisons de leur prolifération et leur dangerosité supposée. Supposée, car malgré les témoignages, les lanceurs d’alerte, les inquiétudes étayées par les études, la Bretagne agricole, politique, industrielle et touristique fait de la résistance.

Officiellement, il n’est pas encore question de reconnaître la responsabilité des émanations de gaz des algues en décomposition, dans la mort d’une quarantaine d’animaux et le décès de quelques malheureux promeneurs et travailleurs qui les avaient approchées de trop près. La journaliste Inès Léraud a mené l’enquête pendant plusieurs années. Le dessinateur Pierre Van Hove l’a mise en images.

Les algues vertes, c’est un beau sujet à mettre en BD parce que c’est un symptôme extrêmement visible d’une pelote qu’il faut dérouler pour comprendre l’ampleur et la complexité de l’agriculture intensive mise en place après-guerre.

Inès Léraud

Dans cette BD, le vert n’est donc pas celui de l’écologie, mais une couleur un peu glauque, celle d’un scandale de santé publique. La couleur un peu passée aussi d’une utopie qui semble avoir fait long feu.

L’agriculture intensive et l’industrie agroalimentaire sont aujourd’hui des fleurons français. Grâce à elles, la Bretagne s’exporte jusqu’en Asie. De ce fait, il est difficile de regarder en face leurs inconvénients, et notamment les atteintes à la santé, à l’environnement et aux conditions de vie des agriculteurs.

Inès Léraud

Inès Léraud et Pierre Van Hove nous montrent les plages souillées, les terres remembrées, les élevages porcins démesurés, l’entrelacs des entreprises qui ont prospéré jusqu’à devenir hégémoniques.

Pour arriver à faire parler les acteurs et comprendre, Inès Léraud s’est installée pendant 3 ans dans un hameau de centre Bretagne. Cela donne une bande dessinée d’investigation de 150 pages, inquiétante mais non dénuée d’un humour sarcastique.

Algues vertes, l’histoire interdite est publiée par La Revue Dessinée et les Editions Delcourt.  

LES ALGUES VERTES OU LE REFUS DE VOIR LA REALITE
LES ALGUES VERTES OU LE REFUS DE VOIR LA REALITE (PIERRE VAN HOVE, LA REVUE DESSINEE - DELCOURT)