BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. 45e festival d'Angoulême : le "sacre" de Jérémie Moreau pour 'La Saga de Grimr"

Jérémie Moreau, 30 ans, a été couronné samedi 27 janvier au festival international de bande dessinée d'Angoulême par le Fauve d’or du meilleur album de l’année, avec "La Saga de Grimr". Jérémie Moreau, un destin angoumoisin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"La Saga de Grimr\" remporte le Fauve d’or au 45e Festival international de la bande dessinée d\'Angoulême.
"La Saga de Grimr" remporte le Fauve d’or au 45e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.(EDITIONS DELCOURT / JEREMIE MOREAU)

Un prix à Angoulême : un rêve d'enfance

Le dessinateur et conteur âgé de 30 ans vit pour la bande dessinée depuis qu’il est enfant. Et Jérémie Moreaul rêvait déjà d’un prix à Angoulême lorsqu’il participait chaque année au prix de la BD scolaire qu’il obtient en 2005. Il s’en souvenait hier soir avec un peu d’émotion, sur la scène du théâtre d’Angoulême où il venait d’être couronné pour une histoire singulière, qui résonne finalement avec le parcours du lauréat.

Le héros de La Saga de Grimr est un enfant, puis un jeune homme buté, doté d’une rage de vivre que rien n’arrête et qui n’hésitera pas à se confronter à beaucoup plus grand que lui dans l’Islande de l’année 1783.  La nature est magnifique, hostile. Les pauvres hères qui vivent là sont tout aussi rudes.

La Saga de Grimr, aux éditions Delcourt, Fauve d’or du 45e festival international de la bande dessinée.

Le prix du public nous envoie dans les étoiles

Le public a plébiscité l’envoyé spatial de franceinfo, Monsieur Thomas Pesquet. Grâce à la BD pleine d’humour que lui a consacrée Marion Montaigne, formidable vulgarisatrice des sciences. La dessinatrice et l’astronaute ont commencé à échanger plus d’un an avant que celui-ci n’aille passer 196 jours à bord de l’ISS. Et l’aventure continue pour Marion Montaigne.

Dans la combi de Thomas Pesquet, coédition Dargaud / franceinfo, est déjà l’une des meilleures ventes BD de l’année écoulée.

On retiendra encore du palmarès d’Angoulême 2018, le fauve de la série à Megg, Mogg and Owl, feuilleton trash et déjanté de l’australien Simon Hanselmann, chez Misma et le prix spécial du jury applaudit un délicat pas de deux qui peut se danser à trois : Les amours suspendues de Marion Fayolle aux éditions Magnani.    

\"La Saga de Grimr\" remporte le Fauve d’or au 45e Festival international de la bande dessinée d\'Angoulême.
"La Saga de Grimr" remporte le Fauve d’or au 45e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.(EDITIONS DELCOURT / JEREMIE MOREAU)