BD, bande dessinée, France info

Angoulême : la polémique du Grand Prix

Bill Watterson, Katsuhiro Otomo ou Alan Moore : la communauté des auteurs de BD choisira entre ces trois noms le futur Grand Prix d'Angoulême. Sans l'aval de l'Académie des Grands Prix, le club de ceux qui ont déjà été récompensés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Pas
de festival d'Angoulême sans polémique.  Le
festival, c'est le week-end prochain, et le débat porte cette année sur le mode
de désignation du Grand Prix de la Ville d'Angoulême, l'auteur qui aura le
privilège de présider l'édition suivante du festival international de la bande
dessinée.

Depuis
plusieurs décennies, la règle veut que le choix incombe à l'Académie des Grands Prix, le club très fermé de ceux et celle -sans s- qui ont déjà reçu la récompense
suprême. La méthode a ses vertus : le lauréat peut revendiquer la
reconnaissance des plus grands et assume une filiation incontestable. Mais avec
le temps, une partie de la profession dénonce un système de cooptation qui privilégie
les copains, oublie d'ouvrir la porte à d'autres genres, aux créateurs des
séries à succès, aux scénaristes, et, presque systématiquement, à la BD belge. Jamais
Jean Van Hamme, créateur de XIII, Thorgal et Largo Winch n'a eu la moindre
chance de l'emporter.

Pour
infléchir les choix, l'organisation du festival a décidé de faire évoluer le
mode de désignation. Parallèlement à l'académie, tous les auteurs publiés en
France étaient invités à voter, à partir d'une liste de 25 noms.

Plus
de 1.500 professionnels de la BD ont joué le jeu via Internet, mais une partie
de l'Académie des Grands Prix ne l'entend pas de cette oreille. De Baru à
Willem, le président du festival 2014, en passant par Bilal ou Margerin, une quinzaine de maîtres a décidé de se retirer.

Alors,
anciens contre modernes ? Créateurs grand public ou dessinateurs pour
dessinateurs ? La vraie question est plutôt celle de savoir : à quoi
sert l'heureux élu ? Incarne-t-il l'Olympe du 9e art ou
doit-il être le mieux placé pour assurer la promotion de la BD ? L'un
n'exclut peut-être pas l'autre. Nous le saurons dimanche prochain quand sera
dévoilé le nom du Grand Prix 2014 de la ville d'Angoulême. Il sera choisi parmi
les trois noms arrivés en tête à l'issue du premier tour : L'américain
Bill Watterson, le japonais Katsuhiro Otomo et l'anglais Alan Moore. Trois
géants de la BD mondiale.

 

(©)