Cet article date de plus de huit ans.

Pêcher de gourmandise

Pêches blanches, jaunes, plates, nectarines, brugnons… C’est le moment de croquer dans leur chair juteuse ! La France compte plus de 300 variétés de pêches et de nectarines, des fruits désaltérants et parfumés que vous trouverez sur les marchés jusqu’à la rentrée.
Article rédigé par Laurent Mariotte
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
  (Pêches et nectarines : des fruits qui vous accompagnent peut être dans ce chassé croisé du 1er août ! © Radio France)

Au départ, la pêche est originaire de Chine

Nous avons commencé à la cultiver en France au VIe siècle. Aujourd’hui, on trouve essentiellement :

• les pêches blanches, très appréciées car elles arrivent au début de l’été

• les pêches jaunes, qui représentent 60% de la production, bien sucrées et parfumées quand elles sont cueillies à point

• les pêches de vigne avec leur peau beige-rosée, grise ou encore violette. Ces pêchers étaient autrefois plantés au cœur des vignobles pour détourner les parasites qui voulaient s’en prendre au raisin

• les pêches plates arrivées en nombre d’Espagne depuis quelques années. Elles nous ont séduits avec leur chair ferme et parfumée, et bien sûr avec leur forme plate qui les rend plus faciles à manger

• la Reine des vergers, une pêche à chair rouge striée de blanc, juteuse et légèrement acidulée et qui est une variété plus tardive : on la trouvera donc encore à la rentrée.

En France, le Languedoc-Roussillon est la principale région productrice de pêches nectarines. La Provence-Côte-d’Azur en  produit près d’un tiers.

Brugnons et nectarines : quelles différences? 

Il existe deux cousins de la pêche : la nectarine et le brugnon. On appelle parfois la nectarine, avec sa belle peau lisse et brillante aux nuances de rouge, "brugnon". Leur chair est ferme et sucrée, très savoureuse. En fait, il y a quelques petites différences entre la nectarine et le brugnon. Le noyau de la nectarine se détache plus facilement de sa chair et les brugnons sont légèrement plus petits que les nectarines. Le point commun entre la nectarine et le brugnon est qu’ils sont tous les deux… des variétés de pêche.

C’est l’été, les vacances, alors profitez-en pour vous laisser guider par le pêcher de gourmandise !

Edouard Arnaud

Il est producteur de pêches et vend ses fruits sur le marché paysan de Saint-Cyr-sur-Mer, dans le Var, tous les mardis, vendredis et dimanches matins.

  (© Radio France)

1203 Chemin de Saint-Antoine

83270 Saint-Cyr-sur-Mer

04 94 90 14 29 1203

 Christophe BacquiéIl est le chef doublement étoilé du restaurant Le San Felice de l’Hôtel du Castellet, à la Cadière d’Azur. Il cuisine la pêche sous forme de soupe, avec des quartiers dedans !

 

  (Soupe de Pêches de Christophe Bacquié © Radio France)

3100 Route des Hauts du Camp

83330 Le Castellet

04 94 98 37 77

http://www.hotelducastellet.net/

La recette : tarte fine aux pêches et nectarines au romarin

Pour 4 personnes : 4 disques de pâtes feuilletées pur beurre de 20 cm4 pêches jaunes4 nectarines4 petites branches de romarin frais3 cuil. à soupe de sucre roux80 g de beurre Pelez les pêches et les nectarines puis coupez-les en tranches de 0,5 cm d'épaisseur.Disposez les tranches en alternant entre pêches et nectarines, en rosace sur les disques de pâte. Répartissez le beurre sur les fruits. Poudrez-les de sucre, ajoutez les petites branches de romarin et enfournez les tartes 25 minutes dans le bas d'un four préchauffé à 180°C. Dégustez tiède, avec une boule de glace au caramel, à la verveine, au fromage blanc…Astuce pour retirer la peau des pêches et des nectarines : faites une incision en frome de croix sur l’extrémité des fruits et plongez-les 30 secondes dans de l’eau frémissante.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.