8h30 politique, France info

Suppression de l'"exit tax" : "Elle n'avait pas l'impact pour lequel elle avait été créée", estime Mounir Mahjoubi

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargée du Numérique, affirme samedi sur franceinfo que l'"exit tax", dont la suppression a été annoncée cette semaine, "n'avait pas l'impact pour lequel elle avait été créée".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité politique de franceinfo samedi 5 mai, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargée du Numérique, a notamment réagi à la suppression annoncée par Emmanuel Macron de l'"exit tax", considérée par ses détracteurs comme un nouveau cadeau aux plus riches, là où le gouvernement prône l'"efficacité" fiscale.

Mounir Mahjoubi estime que cette taxe, qui est un impôt prélevé sur les plus-values des contribuables quittant la France, "ne servait à rien" et "n'avait pas l'impact" pour lequel elle avait été créée.

"Pour moi, sa suppression est un détail (...) Le vrai symbole, c'est la taxe d'habitation"

"Elle nous coûtait à percevoir, et elle nous coûtait aussi très cher en signal et en perception sur ce que voulait dire investir en France et créer de la valeur en France", a argumenté le secrétaire d'Etat chargée du Numérique. "Pour moi, sa suppression est un détail. Ce n'est pas ça qui fait une politique gouvernementale (…) Regardez le montant dont on parle : on parle d'un peu moins de 70 millions sur cinq ans", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la valeur symbolique d'une telle suppression, Mounir Mahjoubi estime que "le vrai symbole, c'est la taxe d'habitation". "J'aimerais que vous m'interrogiez autant de l'impact dans les familles de ne plus payer plusieurs milliers d'euros, alors qu'on est issu de la classe moyenne. La taxe d'habitation, c'était la plus grande sanction fiscale pour les familles de classe moyenne et familles modestes", a-t-il expliqué.

Le 8h30 politique du samedi 5 mai en intégralité