8h30 politique, France info

Édouard Philippe (Les Républicains) pointe du doigt l'inconstance de Nicolas Sarkozy

Porte-parole d'Alain Juppé dans le cadre de la primaire de la droite et du centre, Édouard Philippe a commenté les dernières propositions du candidat Nicolas Sarkozy et le dossier sensible de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, sur franceinfo samedi 8 octobre
Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, sur franceinfo samedi 8 octobre (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

En campagne pour la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi 7 octobre sa volonté, s'il est élu, d'organiser des référendums sur le regroupement familial et sur les fichés S. "Les temps changent", a commenté sur franceinfo samedi 8 octobre Édouard Philippe, député Les Républicains de Seine-Maritime et porte-parole d'Alain Juppé : "J'observe qu'en 2007, lorsqu'il était candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy avait pris très fortement position contre l'idée d'organiser des référendums après son élection."

Primaires : "Si la primaire se déroule dans de bonnes conditions, Alain Juppé soutiendra le gagnant"

Alain Juppé "est loyal" et soutiendra le vainqueur de la primaire de la droite "si la primaire se déroule dans de bonnes conditions", a précisé Édouard Philippe. "Le passé en matière d'organisation électorale au sein des partis n'est pas totalement sans taches, a-t-il détaillé. On ne peut pas dire que l'exemple de 2012 entre François Fillon et Jean-François Copé, ou d'ailleurs le congrès socialiste en 2008, aient donné de la capacité des partis d'organiser des consultations un exemple exceptionnel."

Notre-Dame-des-Landes : "J'espère qu'on pourra engager les travaux avant mai ou juin 2017"

Interrogé pour savoir si Alain Juppé, s'il est élu en 2017, continuera les travaux de l'aéroport contesté de Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique, Édouard Philippe a dit espérer "que l'on pourra engager les travaux avant mai ou juin 2017."

"Au fond rien n'a été fait pendant cinq ans sur ce dossier, a détaillé le maire du Havre. J'espère que le gouvernement, qui est souvent dynamique et carré dans ses expressions, le sera dans ses actes." Alors que les opposants au projet d'aéroport manifestent samedi 8 octobre, Édouard Philippe a commenté : "Quand vous prenez une décision dans une démocratie, il y a des gens qui sont contre. Ils peuvent le faire valoir politiquement et juridiquement. C'est très sain. Mais une fois que la décision est politiquement prise, une fois que les juges se sont prononcés en disant 'on peut le faire', il faut la mettre en œuvre. Sinon vous ruinez le système."

Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, sur franceinfo samedi 8 octobre
Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, sur franceinfo samedi 8 octobre (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)