Réforme des retraites, risques de coupures d'électricité, élections professionnelles... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Stanislas Guerini

écouter (26min)

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 2 décembre 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 2 décembre 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques était l'invité du 8h30 franceinfo, vendredi 2 décembre 2022. Réforme des retraites, risques de coupures d'électricité, élections professionnelles... Il répondait aux questions de Neila Latrous et Lorrain Sénéchal.

Réforme des retraites : "Ce sera 65 ans à un horizon qui n'est pas demain matin"

Stanislas Guerini confirme que la réforme des retraites, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, se fera bien : "Elle doit se faire parce que sinon, dans les dix prochaines années, on va cumuler 100 milliards d'euros de dette sur le seul régime des retraites", explique-t-il. Élisabeth Borne a dévoilé ce vendredi dans Le Parisien le contour de la réforme, notamment un report de l'âge légal à 65 ans : "On a toujours été clair sur ce sujet-là. Ce sera 65 ans à un horizon qui n'est pas demain matin", tente de rassurer le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

Stanislas Guerini indique par ailleurs que la réforme s'appliquera "de façon absolument symétrique" dans les secteurs public et privé. Concernant les régimes spéciaux, "les discussions doivent continuer et des arbitrages seront rendus d'ici Noël", dit-il, mais "l'objectif, c'est vraiment d'harmoniser au maximum", ajoute-t-il.

Électricité  : "La priorité des priorités, c'est de ne pas avoir à couper l'électricité"

Stanislas Guerini se veut rassurant : "Le pire du pire, ce serait un black-out, c'est-à-dire des coupures qui ne sont pas maîtrisées. Ça n'arrivera pas". Le ministre rappelle que "la priorité des priorités, c'est de ne pas avoir à couper l'électricité. Nous avons les cartes en main".

Il incite les Français à télécharger l'application EcoWatt pour être alerté en cas d'éventuelles coupures. Mais tout le monde ne sera pas concerné par les délestages : "La police, les hôpitaux, les pompiers, les soignants... Tous ces services publics sont prioritaires et doivent continuer à fonctionner quoi qu'il arrive", explique-t-il.

Élections professionnelles : "Je veux des syndicats forts"

Du 1er au 8 décembre 2022, les agents et les contractuels de la fonction publique sont appelés à voter pour élire leurs représentants syndicaux. Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques indique qu'à l'issue de la première journée du vote, "il y a un petit peu moins de 10 % des agents qui ont déjà voté". Stanislas Guerini se dit optimiste sur le taux de participation qui a chuté ces dernières années. "Je veux des syndicats forts. Je veux des syndicats avec qui je puisse discuter, avoir des accords. C'est essentiel pour la qualité du dialogue social", affirme-t-il.

Fonction publique : En 2023 une grande campagne pour la "remontada"

Stanislas Guerini annonce, pour début 2023, une grande campagne pour réaffirmer "la marque employeur de la fonction publique" et "montrer la diversité des métiers. Je pense qu'on peut sonner le début de la reconquête, d'une certaine façon, de cette remontada", dit-il. Selon le ministre, "tout le monde a du mal à embaucher" en France, secteur privé et fonction publique. "50 000 jobs sont ouverts" dans le secteur public "sur le site Place de l'emploi public", précise-t-il.

--------------------

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 2 décembre 2022 : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.