8h30 franceinfo, France info

Réforme des retraites, contexte social... Le "8h30 franceinfo" d'Olivier Véran

Le député La République en marche de l’Isère et corapporteur du projet de loi sur les retraites était l'invité de franceinfo dimanche 9 février.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Olivier Véran, député LREM de l’Isère et corapporteur du projet de loi sur les retraites, était l\'invité de franceinfo dimanche 9 février.
Olivier Véran, député LREM de l’Isère et corapporteur du projet de loi sur les retraites, était l'invité de franceinfo dimanche 9 février. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Olivier Véran, député La République en marche (LREM) de l’Isère et corapporteur du projet de loi sur les retraites, était l'invité de franceinfo dimanche 9 février. L'élu est revenu sur la bataille parlementaire autour de la réforme des retraites, mais il a également été interrogé sur les liens entre la majorité et le Président de la République.

Réforme des retraites : "On est aujourd'hui dans le temps de la confirmation"

"Il y a eu le temps de la concertation, quasiment deux ans et demi, il y a eu le temps de la contestation, avec des manifestations et des mouvements de grève, on est aujourd'hui dans le temps de la confirmation de ce projet de loi, on n'est pas dans le temps de la découverte", a estimé Olivier Véran.

"Ce qu'on appelle la procédure accélérée est devenue la règle, ça évite d'avoir trois fois l'examen à l'Assemblée nationale et trois fois l'examen au Sénat." Le député LREM réagissait aux critiques de son homologue de La France insoumise Alexis Corbière qui a reproché, samedi, sur franceinfo, à la majorité l'impossibilité de voter lundi "1 000 pages, plus le projet de loi, plus la synthèse du projet de loi", des documents que les députés n'ont reçus que vendredi.

"Alexis Corbière dit qu'il a reçu un document de 1 000 pages vendredi, mais vendredi ils avaient déjà déposé leurs 20 000 amendements", a rétorqué Olivier Véran, accusant La France insoumise "d'obstruction" et de "zadisme législatif". "Je ne crois pas que ce soit le rôle du Parlement", a-t-il ajouté.

Les syndicats, même ceux qui sont contre le texte, travaillent, se mettent autour d'une table, et font avancer les choses.

Olivier Véran, député LREM

à franceinfo

Refusant de se prononcer sur l'utilisation de l'article 49-3 de la Constitution par le gouvernement afin de faire passer le texte sans vote du Parlement, Olivier Véran a tout de même concédé que "s'il y avait 50 000 amendements, nous n'aurions pas le temps pour examiner le texte dans de bonnes conditions. Mais le 49.3 a été conçu dans la Constitution pour permettre au gouvernement de passer en force sans majorité. S'il devait en être fait usage pour empêcher le blocage par quelques-uns du fonctionnement de nos institutions, ce serait presque à la demande de la majorité."

"Un contexte de tensions sociales et de violences"

Mardi prochain, Emmanuel Macron va recevoir les députés de la majorité au terme d'une semaine très agitée, notamment après la polémique sur le congé parental lié au décès d'un enfant. Y a-t-il un fossé qui se creuse entre le président de la République et sa majorité ? Olivier Véran préfère pointer du doigt "un contexte de tensions sociales et de violences qui s'accroît depuis un certain nombre d'années".

"J'ai été élu député déjà en 2012, j'ai connu ce qu'était la violence contre les élus, notamment à l'occasion des lois travail, rappelle le député isérois. "On a tendance à oublier, on croit qu'avant tout était calme, ce qui n'était pas le cas. Il n'y a pas une journée qui s'écoule sans menace, sans injure sur les réseaux sociaux, etc. [...] Donc lorsque vous avez un événement qui est mal compris, mal perçu ou mal expliqué peu importe, ça vient s'ajouter à ce contexte-là. Et effectivement, comme on dit, on en a gros, inutile de le nier."

>> Revoir l'intégralité du "8h30 franceinfo" d'Olivier Véran

Olivier Véran, député LREM de l’Isère et corapporteur du projet de loi sur les retraites, était l\'invité de franceinfo dimanche 9 février.
Olivier Véran, député LREM de l’Isère et corapporteur du projet de loi sur les retraites, était l'invité de franceinfo dimanche 9 février. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)