8h30 franceinfo, France info

Privatisation d'ADP : "Il faut qu'on ait rapidement un million de signatures", espère Éric Coquerel

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du "8h30 politique", mardi 20 août, espère que le nombre de signataires en faveur d'un référendum contre la privatisation d'ADP, qui atteint presque 700 000 personnes, décolle à la rentrée et dépasse rapidement le million.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du \"8h30 politique\", le mardi 20 août 2019. 
Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du "8h30 politique", le mardi 20 août 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Je pense qu'on peut obtenir 4,7 millions de signatures pour avoir le droit à cette pétition" pour l'organisation d'un référendum contre la privatisation d'ADP, a déclaré Éric Coquerel, "invité du 8h30 politique", mardi 20 août. "Il faut qu'on redémarre et qu'on ait rapidement un million de signatures", affirme le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis.

Il a rappelé que la loi référendaire "est un droit. Nous l'avons obtenu et on pourrait estimer à minima qu'il y ait quelques informations pour rappeler la date de clôture de cette pétition, c'est-à-dire en mars, qu'il y a des mairies ouvertes." 

Il importe que dès cette rentrée on remette l'accélérateur. Il faut que les militants se mobilisent et fassent signer cette pétition

Éric Coquerel

à franceinfo

Sur franceinfo, Florian Phlippot, le président des Patriotes, a déclaré la semaine dernière : "J'aimerais qu'on puisse faire un grand meeting transpartisan de rentrée" sur le référendum concernant la privation d'Aéroports de Paris (ADP)". Pour Éric Coquerel, "il se réveille un peu tard, le meeting transpartisan on l'a fait il y a quelques semaines à Saint-Denis avec tous les signataires. Dimanche, j'anime un grand meeting de rentrée sur la question d'ADP. Il y en aura d'autres dans le même esprit", annonce-t-il. 

Trump menace plus "la paix" que Poutine

Au lendemain de l'entrevue entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au Fort de Brégançon, Éric Coquerel s'est réjouit de cette rencontre, qu'il "préfère [...] au fait d'être aligné en permanence derrière monsieur Trump." Pour le député insoumis de Seine-Saint-Denis, "la paix dans le monde est plus menacée par Donald Trump que par Vladimir Poutine." Il se réjouit aussi de la présence annoncée du président français aux célébrations du 75e anniversaire de la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie l'an prochain, une première depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014. 

Enfin concernant l'échange musclé entre les deux chefs d'État sur le maintien l'ordre dans leurs pays respectifs, Éric Coquerel considère que "la France n'a pas de leçon à donner" à la Russie, établissant une "logique comparable" en terme "d'autoritarisme", en faisant allusion à la crise des "gilets jaunes". 

Un G7, "pour quoi faire ?"

Éric Coquerel a rappelé son opposition au G7, estimant que "la réunion des plus grandes puissances capitalistes" n'allait rien régler. Le député de Saint-Denis participe pour sa part à un contre-sommet à proximité, donc l'objectif est de "montrer un autre avenir pour l'humanité que ce capitalisme débridé que nous subissons-tous". L'élu "espère que les choses se feront le plus pacifiquement possible. J'espère qu'il n'y aura pas de dérapages et pas de blessé grave du côté policiers et du côté manifestants", ajoute-t-il. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 politique" du mardi 20 août 2019 :

Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du \"8h30 politique\", le mardi 20 août 2019. 
Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du "8h30 politique", le mardi 20 août 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)