8h30 Fauvelle-Dély, France info

Examen de la PMA pour toutes à l'Assemblée : "la sérénité n'est jamais garantie", déclare Richard Ferrand

Les députés doivent examiner à la rentrée le projet de loi sur la bioéthique, dont l'un des volets concerne l'extension de la procréation médicalement assistée. Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a assuré que ce n'était pas une avancée vers la GPA, la gestation pour autrui.

Richard Ferrand, président de l\'Assemblée nationale, invité de franceinfo le 20 juin 2019.
Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, invité de franceinfo le 20 juin 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les députés se pencheront en septembre sur le projet de loi sur la bioéthique. Le texte propose notamment une extension de l'accès à la PMA à toutes les femmes. "J’espère qu’on va collectivement s’élever au bon niveau des enjeux qui sont posés par cette loi", confie Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, invité de franceinfo le jeudi 20 juin.

Richard Ferrand insiste sur les autres volets du texte : "le droit de la filiation, les recherches sur les cellules souches, la conservation des ovocites", énumère-t-il. 

Je souhaite démontrer aux Français que l'on se saisit de ces enjeux qui sont très importants.

Richard Ferrand

sur franceinfo

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand assure également que l'extension de la PMA n'entraînera pas de débat sur l'autorisation de la GPA (gestation pour autrui). 

Richard Ferrand, membre de LREM, promet que les députés du parti garderont leur liberté de vote. "Je ne crois pas" qu'il y aura de consigne de vote sur ce texte. "Dans le groupe de la majorité, la liberté de vote sera là. Et je pense que dans les groupes d'opposition aussi."

Expliquer le projet de privatisation d'ADP

Le président de l'Assemblée nationale estime que le gouvernement doit "prendre le temps et la peine" d'expliquer pourquoi il juge nécessaire la privatisation de Paris aéroports (ex Aéroports de Paris – ADP), après ce qu'il considère comme la "faute grave" qu'a été la privatisation des autoroutes françaises.

La stratégie de LREM avant les municipales

A neuf mois des élections municipales, l'organisation des futures listes LREM commence. Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, doit notamment rencontrer l'actuel maire de Nice, Christian Estrosi. Pour Richard Ferrand, cette entrevue n'augure pas d'un soutien futur.

"Il faut soutenir des gens clairs. Ces derniers temps, je n'ai pas trouvé que les engagements de M. Estrosi soient parfaitement limpides", argumente-t-il.

Pour ce qui concerne Gérard Collomb, ancien ministre de l'Intérieur et maire de Lyon, Richard Ferrand "ne voit pas pourquoi la République en marche ne l'accompagnerait pas".

Revoir l'interview en intégralité :

Richard Ferrand, président de l\'Assemblée nationale, invité de franceinfo le 20 juin 2019.
Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, invité de franceinfo le 20 juin 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)