8h30 Fauvelle-Dély, France info

Européennes : pour Gilles Le Gendre, l'unité de la liste LREM c'est "un engagement pro-européen résolu"

Pour le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 27 mars 2019, "chaque membre" de la liste LREM pour les élections européennes "est un militant pro-européen".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gilles Le Genre, président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mercredi 27 mars 2019. 
Gilles Le Genre, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 27 mars 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Des personnalités issues de la droite, de la gauche, des membres de la société civile, plusieurs écologistes : dévoilée en partie ce mardi, la liste de La République en marche en vue des élections européennes essuie les critiques de l'opposition qui estime qu'il s'agit d'une liste "fourre-tout". "Nous avons dans cette liste une très grande diversité des profils, mais il y a une unité", a assuré ce mercredi Gilles Le Gendre, invité du "8h30 Fauvelle-Dély". "L'unité de ces personnes, c'est un engagement pro-européen résolu. Chaque membre de cette liste est un militant pro-européen", affirme le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale.

"Nous sommes la seule liste qui allons défendre un projet exigeant pour l'Europe parce que nous sommes convaincus qu'il faut changer l'Europe, qu'elle ne fonctionne pas bien depuis des années, mais aussi un projet bienveillant pour l'Europe car nous sommes convaincus que la plupart des problèmes qui se posent aux Français, et dont la crise des 'gilets jaunes' a montré l'intensité, ne trouveront leurs solutions qu'au niveau européen." assure la patron des députés marcheurs. 

À la rescousse de Nathalie Loiseau...

Gilles Le Gendre a également défendu la désignation de la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau comme tête de liste. "C'est une personnalité totalement atypique, c'est une femme libre, c'est une femme engagée. Elle connaît en effet la mécanique européenne mais c'est une force. Si nous voulons réformer l'Europe, il faut la connaître", a-t-il souligné, alors que Nathalie Loiseau est notamment taxée d'"hyper technocrate" par Marine Le Pen.

Le président du groupe de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale a par ailleurs rappelé que la démission de Nathalie Loiseau du gouvernement "n'était en rien une obligation". "Elle aurait pu rester ministre", mais "c'est très bien que nous soyons dans la clarté", a-t-il souligné. "Elle prend un engagement politique devant les Français, elle va s'y consacrer entièrement, c'est beaucoup mieux comme ça." assure Gilles Le Gendre. 

... et le tacle à Matthieu Orphelin

Quelques minutes plus tôt, l'ancien député du groupe La République en marche Matthieu Orphelin avait appelé les candidats de LREM à lever les "ambiguïtés" sur les questions de transition écologique. "Je comprends que mon ami Matthieu Orphelin soit un peu frustré de voir que, même sans lui, La République en marche peut s'engager résolument dans un projet écologique européen", a sèchement répondu Gilles Le Gendre. "D'ailleurs, s'il voulait revenir, nous lui ouvrons grand les portes", a ajouté le patron des députés LREM. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du mercredi 27 mars 2019 :

Gilles Le Genre, président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mercredi 27 mars 2019. 
Gilles Le Genre, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mercredi 27 mars 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)