8h30 franceinfo, France info

Climat : cinq ans après l'Accord de Paris, "il s'est passé beaucoup de choses", affirme Laurence Tubiana

La coprésidente du Comité de gouvernance de la Convention citoyenne était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 11 décembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurence Tubiana, coprésidente du Comité de gouvernance de la Convention Citoyenne, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", vendredi 11 décembre 2020.
Laurence Tubiana, coprésidente du Comité de gouvernance de la Convention Citoyenne, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 11 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le 12 décembre 2015, à l'issue de 13 jours de négociations sur le climat, dans le cadre de la COP21, la quasi-totalité de la planète s'engageait à contenir le réchauffement "nettement" au-dessous de deux degrés. Cinq ans après, "il s'est passé beaucoup de choses" déclare Laurence Tubiana, directrice de la Fondation Européenne pour le Climat (ECF), co-présidente du Comité de gouvernance de la Convention citoyenne pour le climat et architecte de l’Accord de Paris, invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 11 décembre 2020.

Elle cite la lutte contre le réchauffement climatique qui "est devenue la norme. La valeur des actions des entreprises pétrolières et gazières n'arrêtent pas de baisser. C'est le meilleur signe que l'accord de Paris marche". Elle estime aussi que cet accord "est devenu une référence mondiale. Tout le monde en parle, les jeunes dans la rue, comme les investisseurs et les gouvernements. La décision de Trump de sortir de l'accord de Paris n'a entraîné personne d'autre" et elle salue "la bonne nouvelle de la décision européenne de réduire les émissions de 55% pour 2030".

"Le Covid aura été un extraordinaire moment de prise de conscience de notre impact sur la nature"

Un constat que ne partage pas l'ancien ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, qui affirme dans Le Parisien que "nous avons déjà perdu le combat climatique." "Ça ne sert à rien" de dire ça, "de toute façon on n'a pas le choix",  réagit Laurence Tubiana. "Le changement climatique a lieu et chaque demi degré compte. Donc, la question n'est pas d'être pessimiste, c'est d'accélérer la bataille et de convaincre les gouvernements qui pensent encore que la politique environnementale c'est contre la croissance économique." Laurence Tubiana n'est "ni pessimiste, ni optimiste", mais "activiste".

Aujourd'hui, les observateurs des engagements disent qu'avec les engagements pris par l'Union européenne et les États-Unis et la Chine on va vers 2°C. Cela ne suffit pas.

Laurence Tubiana

à franceinfo

Les émissions de CO2 d'origine fossile ont connu une baisse record de 7% en 2020, liée aux mesures de confinement prises contre l'épidémie de Covid-19, selon le bilan annuel du Global carbon project (GCP) publié ce vendredi 11 décembre. "Le Covid aura été un extraordinaire moment de prise de conscience de notre impact sur la nature. Cette pandémie est liée à la manière dont on grignote les espaces sauvages et c'est pour ça qu'on est en contact avec beaucoup de virus. Cela a eu un effet de choc. 73% des Chinois pensent que le plan de relance doit être vert et doit lutter contre le changement climatique. J'espère que la connexion va se faire entre cette prise de conscience de notre rapport à la nature et les politiques mises en place. Cette année 2021 est cruciale, c'est la décennie décisive", estime Laurence Tubiana.

Retouvrez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 11 décembre 2020 :

Laurence Tubiana, coprésidente du Comité de gouvernance de la Convention Citoyenne, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", vendredi 11 décembre 2020.
Laurence Tubiana, coprésidente du Comité de gouvernance de la Convention Citoyenne, était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 11 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)