8h30 franceinfo, France info

Circulation du virus, taux de survie en hausse, recherche d'un vaccin : le PDG de l'Inserm fait le point sur le Covid-19

Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 28 septembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", lundi 28 septembre 2020.
Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 28 septembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Gilles Bloch, le président-directeur général de l’Inserm, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 28 septembre 2020. Circulation du Covid-19, techniques de soin, vaccin... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Braklia. 

Une circulation active du virus

Le nombre de personnes hospitalisées à cause du Covid-19 a dépassé la barre des 6 000 patients. "On est clairement face à une recirculation rapide du virus", observe Gilles Bloch.

Si le virus a "probablement muté", "sa dangerosité n'est pas moindre" qu'au printemps estime le PDG de l'Inserm. "Il ne faut vraiment pas baisser la garde", prévient-il.

Des méthodes de soin "énormément améliorées"

"On s'est énormément amélioré" dans les techniques de soin des patients atteints du Covid-19 à l'hôpital assure Gilles Bloch. "Aujourd'hui, la probabilité de passer en réanimation pour un patient qui arrive à l'hôpital a été divisée par deux", assure le PDG de l'Inserm. Le taux de survie des patients qui arrive à l'hôpital a également augmenté de "plusieurs dizaines de pour cent" par rapport au début de l'épidémie, se réjouit-il. 

"Un vaccin au cœur de l'hiver" au plus tôt

"Il y a eu une mobilisation extraordinaire de la communauté scientifique, de la communauté industrielle. Il y a 300 projets qui sont lancés dans le monde entier", affirme Gilles Bloch au sujet d'un éventuel vaccin contre le Covid-19. "On peut être raisonnablement optimistes, il y a des essais qui sont en phase 3, des essais sur des milliers de volontaires sains qui permettent de donner des éléments d'efficacité et de sécurité", poursuit-il.

"Dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l'hiver", déclare le président directeur général de l’Inserm. "Il y a suffisamment de pistes pour se dire que si ce n'est pas au cœur de l'hiver, ce sera dans l'année ou dans les deux ans", assure le PDG de l'Inserm.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 28 septembre 2020 :

Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", lundi 28 septembre 2020.
Gilles Bloch, président-directeur général de l’Inserm, était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 28 septembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)