Chômage, inflation, prix de l'électricité... Le "8h30 franceinfo" de Guillaume Kasbarian

Le député Renaissance d'Eure-et-Loir et président de la Commission des Affaires économiques et sociales à l'Assemblée nationale était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 11 août 2023.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 17 min
Guillaume Kasbarian, président Renaissance de la Commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, invité de franceinfo le vendredi 11 août 2023. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Guillaume Kasbarian, député Renaissance d'Eure-et-Loir et président de la Commission des Affaires économiques et sociales à l'Assemblée nationale, était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 11 août 2023. Le taux de chômage stable au deuxième trimestre, la hausse des prix du carburant et celle du prix de l'électricité... Il répond aux questions d'Agathe Mahuet et Benjamin Sportouch.

Prix de l'électricité : "C’est la réduction du bouclier tarifaire qui a mené à une hausse de la facture"

Alors que les factures d’électricité ont fortement augmenté pour les abonnés aux fournisseurs alternatifs, "c’est la réduction du bouclier tarifaire qui a mené à une hausse", explique Guillaume Kasbarian, président Renaissance de la Commission des Affaires économiques et sociales à l’Assemblée nationale. "L’État prend en charge une grosse partie de la facture, plus de 30% est prise par le bouclier tarifaire", détaille le député. Le bouclier "n'est pas totalement supprimé, il a été réduit et c'est cette réduction qui a mené à une hausse de la facture. Mais plus de 30% de votre facture est payée par l'État", insiste Guillaume Kasbarian.

La France est "le seul pays d'Europe à avoir mis en place un tel bouclier avec un tel niveau de protection et cela ne peut pas durer éternellement", rappelle l'élu. "À un moment, l’État doit se retirer progressivement de ce mécanisme de protection parce qu'on ne peut pas se substituer au marché, à l'économie libre, sinon c'est le contribuable qui paie et qui paie très cher."

Le rappeur Médine aux universités d’été de LFI et d'EELV : "Cela m’inspire du dégoût"

"Cela m’inspire du dégoût. C’est une figure éminemment polémique, avec des propos limites sur le plan de l’islamisme, de l’homophobie", réagit Guillaume Kasbarian. "C'est un personnage que je n'apprécie pas du tout", ajoute-t-il. "Est-ce que les Verts et les Insoumis n'ont que ça à faire parmi la masse d'intellectuels et de chercheurs qu'il y a, d'inviter ce rappeur pour faire du buzz ?",  interroge le président de la Commission des Affaires économiques et sociales à l’Assemblée nationale. "C'est lamentable", conclut-il.

-----------------------------

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 11 août 2023 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.