Cet article date de plus de deux ans.

Adoption du pass vaccinal, menaces sur les parlementaires... Le 8h30 franceinfo de Christophe Castaner

Christophe Castaner, président du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale, député des Alpes-de-Haute-Provence, était l'invité du 8h30 franceinfo jeudi 6 janvier 2021.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 26 min
Christophe Castaner était l'invité du 8h30 franceinfo jeudi 6 janvier. (FRANCEINFO)

Christophe Castaner, président du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale, député des Alpes-de-Haute-Provence, était l'invité du 8h30 franceinfo jeudi 6 janvier 2021. Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Jean-Jérôme Bertolus. 

Pass vaccinal : l'entrée en vigueur "autour du 15" janvier reste "notre objectif"

Interrogé sur le calendrier après l'adoption du texte par l'Assemblée, le député LREM des Alpes-de-Haute-Provence souhaite "aller le plus vite possible". "J'aurais souhaité d'ailleurs que nous allions plus vite" mais "il y a eu des volontés d'obstruction", a-t-il aussi déclaré. La saisine du Conseil constitutionnel par les députés LR, annoncée dans la nuit de mercredi à jeudi, sur la question des contrôles du pass vaccinal risque aussi de retarder sa mise en œuvre

Propos d'Emmanuel Macron : "Je préfère ça que prendre les Français pour des abrutis"

Questionné sur les déclarations du président de la République au Parisien/ Aujourd'hui en France, Christophe Castaner a jugé "que l'argument du président de la République a été d'une grande rationnalité, parce qu'il y a eu un résultat hier [mercredi] : 66 000 Français ont été primo-vaccinés, c'est un record". Pour lui, "si ça a au moins cette efficacité-là, je trouve que c'est une première vertu."

Pass vaccinal : "Plusieurs dizaines de députés" de la majorité "sont menacés"

"J'ai été menacé directement, comme beaucoup de mes collègues, c'est hélas récurrent", a précisé le patron des "Marcheurs" à l'Assemblée. Christophe Castaner "conseille à tous les élus, quel que soit leur bord, de porter plainte de façon systématique (...) Il est indispensable que nous préservions la liberté de vote de tous les parlementaires", a-t-il insisté.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 5 janvier 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.