8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Primaire PS : si François Hollande gagne, Arnaud Montebourg "acceptera le résultat" mais ne fera pas "le chauffeur de salle"

L'ancien ministre du redressement productif, candidat à la primaire de la gauche, était, mardi 11 octobre, l'invité de franceinfo. En cas de victoire de François Hollande, il ne participera pas activement à la campagne de l'ancien président.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, ancien ministre de l’Economie.
Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, ancien ministre de l’Economie. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

L'ancien ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a assuré mardi sur franceinfo qu'il accepterait le résultat de la primaire du PS à laquelle il concourt, même si elle était remportée par François Hollande, tout en précisant qu'il ne ferait pas ensuite "le chauffeur de salle" pour le président sortant.

En cas de défaite il ira cultiver son jardin

"Quand on accepte un processus de rassemblement et de primaire, on en accepte le résultat. Donc j'en accepterai le résultat. Je ne vous dit pas que je serai en première partie chauffeur de salle [de François Hollande, ndlr]. Je ne serai pas candidat, je me tairai, je rentrerai dans ma Saône-et-Loire natale, j'irai cultiver mon jardin", a expliqué Arnaud Montebourg.

Interrogé pour savoir s'il appellerait à voter pour François Hollande si ce dernier était désigné par le PS pour être candidat, Arnaud Montebourg n'a pas voulu dire quelle serait son éventuelle consigne. "Je dirai à titre personnel ce que je ferai, mais je n'irai pas au-delà", a affirmé le candidat à la primaire de la gauche.

Sa participation à Une ambition intime sur M6 était "politique"

Arnaud Montebourg s'est également justifié au sujet de sa participation dimanche sur M6 à l'émission Une ambition intime de Karine Le Marchand, critiquée pour sa légèreté par d'autres responsables politiques. "C'était une émission politique", a expliqué l'ancien ministre du redressement productif à franceinfo, car il a "pu expliquer une partie de ses combats personnels dans sa vie".

"Il y a eu beaucoup de pudeur - volontaire d'ailleurs ! - et exprimée par mes soins auprès de Mme Le Marchand en lui disant 'Moi je n'ai pas l'intention de dévoiler ma vie personnelle' et ça a été le cas. D'autres n'ont pas fait ce choix", a estimé Arnaud Montebourg.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a notamment dénoncé lundi sur France Inter une émission qui n'apportait "rien" sur le plan des idées, et estimé que participer à l'émission de Karine Le Marchand était "assez consternant."

Regardez l'interview sur franceinfo d'Arnaud Montebourg en intégralité :


Primaire PS : si François Hollande gagne... par franceinfo

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, ancien ministre de l’Economie.
Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, ancien ministre de l’Economie. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)