8h30 Toussaint-Aphatie, France info

"À travers les victoires" des Bleus "beaucoup d'enfants assument d'être Français", estime Lilian Thuram

Selon l'ex-star des Bleus, champion du monde en 1998, invité vendredi de franceinfo, l'équipe de France de football "permet de faire de la cohésion". 

Lilian Thuram. champion du monde 98 – président de la Fondation Lilian Thuram  \"Education contre le racisme\".
Lilian Thuram. champion du monde 98 – président de la Fondation Lilian Thuram  "Education contre le racisme". (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

À deux jours de la finale de la Coupe du monde France-Croatie, Lilian Thuram, ex-star des Bleus et champion de France en 1998, invité vendredi 13 juillet de franceinfo, a fait part de son ressenti sur l'impact sociétal du football. L'ancien défenseur, aujourd'hui à la tête d'une fondation de lutte contre le racisme, a estimé qu'aujourd'hui, comme en 1998, "il y a beaucoup d'enfants qui vivent dans la société française qui ne sont pas reconnus comme Fançais, qui ne se reconnaissent pas comme Français". "À travers les victoires de l'équipe de France, ils assument d'être Français. C'est un cadeau extraordinaire", a-t-il ajouté. 

"Cette équipe-là nous permet de faire de la cohésion. C'est ce qu'il manque dans nos sociétés, faire des choses ensemble, partager des émotions", a développé Lilian Thuram. "Il faut éduquer les jeunes joueurs, les jeunes sportifs qui portent les couleurs de la France pour qu'ils comprennent leur rôle. Le football est un sport extraordinaire parce que c'est un sport qui crée des liens émotionnels", a-t-il ajouté.

En 1998, lorsqu'il a inscrit les deux buts français face à la Croatie en demi-finale du Mondial, Lilian Thuram avait 26 ans. Il se dit aujourd'hui "bluffé" par la jeunesse de l'équipe de France, qu'il voit "favorite" en finale. Toutefois, il "ne croit pas" à la fatigue supposée des Croates du fait qu'ils aient joué trois prolongations.

C'est une finale. Vous êtes prêt à donner votre vie pour gagner.

Lilian Thuram, champion du monde 98 de football

à franceinfo

"C'est même extrêmement dangereux que des joueurs de l'équipe de France puissent penser que plus le match avance, plus ils ont des chances de gagner", a-t-il ajouté. Une finale, ce n'est pas un match comme tous les autres, a-t-il rappelé. "Vous allez chercher des choses plus loin que ce vous pensez même être capable de donner", a lancé l'ancien footballeur passé par Monaco, Parme ou encore la Juventus.

A priori, Lilian Thuram assistera à la finale de dimanche, sur laquelle il n'a livré aucun pronostic : "On ne sait jamais au foot. Parfois des choses arrivent, inexplicables. Et il m'est arrivé des choses en équipe de France qu'on n'arrive pas à expliquer. Donc, je préfère attendre le match et espérer une deuxième étoile..."

Regardez l'intégralité de l'entretien de Lilian Thuram sur franceinfo le 13 juillet 2018.

Lilian Thuram. champion du monde 98 – président de la Fondation Lilian Thuram  \"Education contre le racisme\".
Lilian Thuram. champion du monde 98 – président de la Fondation Lilian Thuram  "Education contre le racisme". (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)