Bouclier sur le prix du gaz : "Le gouvernement fait un bel effort de solidarité", soutient la ministre déléguée au Logement

écouter (7min)

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé la mise en place d'un "bouclier tarifaire" pour faire face à la flambée des tarifs du gaz et de l'électricité. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement, invitée de franceinfo mardi 29 septembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Le gouvernement fait un bel effort de solidarité avec ce bouclier sur le prix du gaz", a réagi vendredi 1er octobre sur franceinfo Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, après l'annonce faite par Jean Castex, pour faire face à la hausse de 12,6% des tarifs réglementés du gaz. 

Il y aura "le même bouclier sur le prix de l'électricité puisque c'est la fiscalité qui s'ajustera et il n'y aura pas de décalage dans le temps ou de lissage"

Emmanuelle Wargon

franceinfo

"C'est la fiscalité qui prendra le relais pour limiter une éventuelle hausse à 4% et le complément du chèque énergie qui avait déjà été annoncé pour les Français les plus modestes", a détaillé Emmanuelle Wargon. Elle fait le constat que "le prix du gaz international est en train d'exploser avec des hausses et on anticipe que le prix international va baisser l'année prochaine", avec ce bouclier "nous lissons les choses pour protéger les consommateurs français".

"Nous savons qu'il y aura un lissage à partir du printemps prochain comme les prix seront orientés à la baisse ça permet d'éviter une hausse brutale et la contrepartie c'est que la baisse sera moins brutale et moins rapide"

Emmanuelle Wargon

franceinfo

Depuis le début de l'année, le prix du gaz a augmenté de 57% et le bouclier mis en place par le gouvernement ne prend pas en compte les hausses déjà appliquées, mais la ministre déléguée au Logement assure que tout cela peut être compensé par d'autres mesures du gouvernement comme "les baisses d'impôts, la suppression de la taxe d'habitation, l'augmentation de la prime d'activité". Selon elle, "le pouvoir d'achat depuis le début du quinquennat a augmenté de près de 6%. Il faut donc regarder les mesures dans leur totalité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.