:l'éco, France info

VIDEO. Selon Virginie Pradel, le taux d'imposition personnalisé, qui s'applique par défaut, est inadapté à de nombreux contribuables

Invitée de Stéphane Dépinoy dans ":l'éco", Virginie Pradel, avocate fiscaliste, est venue parler du prélèvement à la source. 

franceinfo

Grâce au prélèvement à la source, l'année 2018 sera une année blanche : "Il y a deux avantages : les revenus normaux d'activité ne seront pas imposés. Le deuxième avantage c'est la restitution du montant associé aux restitutions d'impôt" déclare Virgnie Pradel. Ces restitutions concernent notamment les dons aux associations. 

Avec le prélèvement à la source, il y a trois taux d'impositions : personnalisé, individualisé et neutre. Le taux personnalisé, qui s'applique par défaut et qui prend en compte tous les revenus du foyer fiscal "n'est pas adapté à de nombreux contribuables en particulier ceux qui sont mariés ou pacsés avec des écarts de revenus très importants". Pour eux, le taux individualisé est plus adapté : "Il réparti la charge d'imposition au sein du couple". 

La question AFP : "Le gouvernement assure que tout est prêt pour l'entrée en vigueur du prélèvement à la source. Le risque de bug est-il donc écarté ?" Virginie Pradel répond : "Non, il ne peut pas être écarté. Aujourd'hui déjà, il y a énormément de bugs. Bercy a encore annoncé que cette année il y avait eu plusieurs centaines de milliers d'avis d'imposition qui contenaient des erreurs. Avec le prélèvement à la source, ça va être plus compliqué. Si vous aviez un problème avec votre avis d'imposition, vous pouviez toujours le modifier avant de payer votre impôt sur le revenu. Avec le prélèvement à la source, si il y a un problème, il faudra 1 à 3 mois avant de pouvoir le corriger". 

L'interview ":l'éco s'est achevée avec une Batucada Brésilienne.