:l'éco, France info

VIDEO. Selon Colette Lewiner, le nucléaire reste l'énergie décarbonnée la moins chère.

Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Colette Lewiner, conseillère énergie à Capgemini, est venue parler de la Programmation Plurianuelle de l'Energie, présentée, hier, par Emmanuel Macron.

Voir la vidéo
franceinfo

"Les objectifs sont clairs : il y a la décarbonisation de notre économie, la sécurité de l'approvisionnement, et l'affranchissement des énergies fossiles" déclare Colette Lewiner sur les annonces d'Emmanuel Macron. 

Sur le nucléaire, Emmanuel Macron a annoncé la fermeture de 14 réacteurs d'ici à 2035 : "Fessenheim va fermer en 2020 quand le nouveau réacteur de Flamanville sera en service. Par la suite, 4 à 6 réacteurs vont fermer d'ici à 2030. Pour qu'ils puissent fermer, il faut qu'il y ait un approvisionnement suffisant en Europe, des coûts bas et que le programme soit réalisé"

Colette Lewiner a travaillé pour EDF, elle n'est donc pas hostile au nucléaire : "Le nucléaire est une énergie décarbonnée. Je suis pour les énergies renouvelables mais elles sont intermittentes. On ne peut pas gérer une consommation avec une production qui est variable. Il faut, à côté, une production programmable sur laquelle vous pouvez compter. Celle qui est décarbonnée aujourd'hui, c'est le nucléaire."

La question AFP : "Fermer 14 réacteurs : est-ce placer la France sur la voie de la dépendance, comme le redoute la CGT ?" Colette Lewiner répond : "En principe non puisque l'approche du gouvernement est pragmatique : on ne fermera des réacteurs que si les conditions de sécurité d'approvisionnement sont réunies". 

Quel est le coût du nucléaire ? "C'est l'énergie la moins chère. Le nucléaire existant est autour de 59€ par mégawatt-heure en incluant le retraitement des déchets. C'est le plus compétitif" selon la conseillère énergie de Capgemini.