Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Selon Camille Soustra, OGF le leader des pompes funèbres prévoit 1000 embauches cette année

Publié
Durée de la vidéo : 6 min
Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Camille Soustra porte-parole d'OGF, fait le point sur les tendances et le marché du funéraire en France.
Selon Camille Soustra, OGF le leader des pompes funèbres prévoit 1000 embauches cette année Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Camille Soustra porte-parole d'OGF, fait le point sur les tendances et le marché du funéraire en France. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - Marie Valantin
France Télévisions
franceinfo

Invitée de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Camille Soustra porte-parole d'OGF, fait le point sur les tendances et le marché du funéraire en France. 

"On constate que les jeunes générations veulent se réapproprier les rites funéraires. Ils les envisagent à travers un certain nombre d'outils digitaux et numériques. Il y a aussi un détachement des codes et des dates convenues. On veut pouvoir fêter ou célébrer ses morts à des moments qui sont déconnectés soit des dates d'anniversaire, de morts ou de naissance, soit de la Toussaint" déclare Camille Soustra, porte-parole d'OGF. 

Le leader des pompes funèbres en France a recruté l'année dernière 1300 personnes en CDI. Il devrait en faire autant cette année : "Il y a un fort recrutement. C'est un secteur qui est plein de sens puisqu'on accompagne des familles en deuil. Il y a plusieurs corps de métier : le métier de conseiller funéraire qui va prendre en charge la famille et coordonner l'ensemble des interlocuteurs, le métier de chauffeur-porteur dans la gestion du convoi, du transports, des fleurs, et l'accompagnement de la famille au moment des obsèques. Il y a aussi des métiers d'artisanat avec les marbriers, les ouvriers qui fabriquent les cercueils."

La question AFP : "Les tarifs des pompes funèbres varient souvent du simple au triple. Les consommateurs sont-ils bien informés ?" Camille Soustra répond : "Les tarifs peuvent varier en raison de la diversité des offres. La fourchette est entre 2000 et 4500 €. L'important est de trouver le bon équilibre entre les besoins de la famille et le budget."

La tendance est à la crémation : "On est à 37% de crémation en France. On estime que d'ici 15 ans, on sera à 50% de crémation et 50% d'inhumation."

L'interview s'est terminée en chanson avec "A la folie" de Juliette Armanet.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.