Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Philippe Lévêque : "Notre économie capitaliste s'effondrera si nos prix ne reflètent pas la réalité écologique"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Philippe Lévêque, auteur du guide Ecofrugal, est venu présenter ses solutions pour faire des économies et réduire notre impact environnemental.
franceinfo
Article rédigé par
François Clerel de Tocqueville - franceinfo
France Télévisions

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Philippe Lévêque, auteur du guide Ecofrugal, est venu présenter ses solutions pour faire des économies et réduire notre impact environnemental. 

Comment vous est venue cette idée d'écrire un guide sur l'écofrugalité ?

"C'est lors de la fête des voisins en 2012, j'ai parlé de ce projet d'écrire sur les solutions économiques et écologiques et mon voisin était graphiste et il m'a aidé à accoucher de ce projet. Sans la fête des voisins ce projet n'aurait pas été possible" raconte Philippe Lévêque.

Vous vous déplacez plutôt à vélo ? 

"Oui c'est extrêmement économique et écologique et ça permet d'arriver à l'heure contrairement aux transports en communs qui parfois sont aléatoires

Et pour se laver vous conseillez le savon plutôt que le gel douche..

"Le savon c'est quatre fois plus économique que le gel douche, il n'y a pas d'emballage, pas de conservateur et c'est un produit naturel, en particulier le savon de Marseille" souligne-t-il. 

La question AFP : Comment sensibiliser les citoyens à l'impact écologique de nos appareils numériques ?

"Cette pollution malheureusement est invisible. Pour la rendre visible par exemple, à chaque fois que vous envoyez un mail c'est comme si vous parcourriez 70 mètres en voiture. Si vous envoyez un email avec une pièce jointe de un méga c'est l'équivalent de 200 mètres en voiture. Parce qu'il y a des data center et que cela sollicite énormément d'infrastructures. Les gaz à effet de serre dans le numérique sont comparables aux transports aériens, 4% des émissions. Le numérique c'est 10% de la consommation d'électricité dans le monde, donc il faut faire le grand ménage. Désactiver les applications en arrière plan, se mettre en mode avion la nuit, se désinscrire des newsletter qui ne servent pas, il faut se désencombrer"  

"Il faut avoir conscience que si on ne fait rien pour le climat, ça va être un effondrement économique comparable à se qu'il s'est passé dans l'ex URSS. Notre économie capitaliste s'effondrera si nos prix ne reflètent pas la réalité écologique" ajoute Philippe Lévêque. 

L'interview s'est conclue sur la chanson "Locataire" de Jean-Louis Aubert. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers :l'éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.