:l'éco, France info

VIDEO. Philippe Brugère sur la prime à la conversion : "Changer de voiture, on aimerait bien, mais avec quels moyens ?"

Invité de Stéphane Dépinoy, Philippe Brugère, Maire de Meymac (Corrèze) parle de la hausse des prix du carburant dans la zone rurale. 

Voir la vidéo
franceinfo

"Il y a ce ras le bol fiscal qui est bien présent dans toutes les têtes, notamment les personnes les plus défavorisées. Cela vient se rajouter sur une série de mesure comme la vitesse à 80 km/h qui a ennuyé beaucoup de gens" déclare Philippe Brugère. La grogne monte-t-elle chez les administrés ? "En zone rurale, il y a une notion de distance qui n'est pas du tout la même qu'en ville. Les gens sont touchés directement au porte-monnaie" explique le maire de Meymac. 

Philippe Brugère répond à l'ambition d'Edouard Philippe de moins taxer le travail et plus taxer la pollution : "C'est de l'hypocrisie. Quand on considère que sur les cinq prochaines années, le gouvernement a prévu de faire 55 milliards d'euros de recette supplémentaire. En même temps, il en consacre 10 milliards à l'écologie. On dirait que c'est plus pour éponger tous les cadeaux fiscaux qu'il a fait, notamment aux plus riches." Qu'en est-il de l'urgence climatique ? "Tout les gens autour de moi ont conscience de cette urgence écologique et de préserver le climat et l'atmosphère. Encore faut-il qu'on nous donne les moyens de ce faire cette transition. Ce n'est pas en taxant plus le gasoil que cela va nous permettre de changer de voiture."

La question AFP : "Le gouvernement veut encourager les véhicules qui consomment moins avec la prime à la conversion. Mais vos administrés ont-ils l'envie et surtout les moyens de changer de voiture ?" Le Maire de Meymac répond : "L'envie certainement, tout le monde a envie d'avoir une voiture neuve. Les moyens, certainement pas : dans les zones rurales nous avons des salaires en moyenne beaucup plus bas que dans les zones urbaines. Dans les villes, ce n'est pas le même problème du tout. Vous avez un maillage avec les transports en commun qui est très efficace. Chez nous, la voiture est incontournable. Donc changer de voiture, on aimerait bien, mais avec quels moyens ?" 

L'interview s'est terminée avec "A nos souvenirs",Trois cafés gourmands