Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Paul Szczerba, co-fondateur de Balibaris : "Proposer de beaux vêtements, produits en France, à un coût raisonnable, c'est très compliqué"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
:l'éco du 31 janvier avec Paul Szczerba
Article rédigé par
Alexandre Peyrout - franceinfo
France Télévisions

Invité de :l'éco, le co-fondateur de la marque de vêtement Balibaris, a parlé des soldes, mais aussi des difficultés à produire des vêtements en France.

Paul Szczerba voulait monter sa marque à sa sortie de HEC, c'est réussi. "Balibaris a d'abord commencé par les cravates, et c'est ensuite implanté dans le segment du luxe accessible. Il y avait une niche à occuper entre les vêtements rock, très noirs, et ceux plus classiques. Aujourd'hui nous avons des pièces classiques, mais réactualisées au goût du jour."

Et puis il a su faire parler de sa marque. "Le jour du lancement de Balibaris, j'ai regardé dans quelle émission on portait encore des cravates. Il y avait celle de Yann Barthès. Alors j'ai cherché l'adresse du studio sur internet. J'y suis allé au culot et j'ai réussi à lui faire passer une cravate, qu'il a portée le soir même."

"Ukraine, Portugal, Roumanie ou encore la Chine… Beaucoup de vos produits sont fabriqués aux quatre coins du globe, mais peu le sont ici, en France. Paul Szczerba, vous dirigez une marque jeune, et dynamique, mais pourquoi ne pas avoir fait le choix du made in France ?"

"Je me sens français, mais aussi européen"

Paul Szczerba a répondu à la question qui fâche : "Aujourd'hui c'est très difficile de proposer des vêtements dans la gamme de prix qui est la nôtre. Nous sortons aujourd'hui des chemises aux alentours de 100 €."

Il essaye cependant de nuancer. "Nous produisons quand même en Europe. Aujourd'hui je me sens français, mais aussi européen. Et malgré tout, on essaye de le faire sur certaines opérations : par exemple quand nous sortons un pull breton, il est évident de le faire en France."

Enfin l'interview s'est achevée par la "chanson porte-bonheur de son invitée" : When my Guitar Gently Weeps par les Beatles.

:l'éco, c'est du lundi au jeudi, à 9h20 sur franceinfo: (canal 27 de la TNT

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.