:l'éco, France info

VIDÉO. Mélanie Lemarchand : “Nous constatons un élan de réservations depuis la mi-mai, depuis les annonces gouvernementales qui ont donné le "go" pour les vacances d’été"

a revoir

Présenté parStéphane Depinoy

Diffusé le 08/07/2020Durée : 00h6

Mélanie Lemarchand, responsable de Lidl Voyages, analyse les réservations faites pour l’été. “Nous constatons un élan de réservations depuis la mi-mai, depuis les annonces gouvernementales qui ont donné le "go" pour les vacances d’été. Sur Lidl Voyages, vous avez une centaine de destinations dont la France, qui représente 60% des ventes.

L’offre pour la France a-t-elle été étoffée ? “Oui, nous avons élargi et renforcé cette offre. On a mis en place une campagne voyager made in France. Effectivement, les conditions sanitaires ont bien eu raison de la France parce qu’on a besoin de réassurance. On a étoffé cette offre en proposant des offres à la montagne.

Quid des prix ? “Sur des dossiers France, vous avez un panier moyen qui est quand même inférieur sur des ventes “étranger”. On raisonne en prix/hébergement, vous n’avez pas le transport, donc le panier moyen est plutôt à la baisse sur des réservations France. Nous n’avons pas augmenté les prix, bien au contraire. Nous avons des offres qui vont jusqu’à 50, 60% moins cher sur la montagne.

Mélanie Lemarchand veut rassurer les voyageurs à propos des remboursements en cas d’annulation. “On l’a vécu au mois de mars avec la fermeture des frontières très rapidement. Si toutefois un nouveau virus arrivait dans les années à venir, les garanties sont élargies chez Lidl Voyages. Le client qui réserve aujourd’hui peut voyager en toute sérénité. Il est couvert avant en cas d’annulation, et surtout pendant son voyage.

Mélanie Lemarchand a évoqué le conflit entre les associations de consommateurs et les voyagistes. “Le conflit est très récent. Fin-mars, il y a une ordonnance qui a été votée pour l’ensemble de la profession, qui effectivement ne rembourse pas le client mais lui donne un bon à valoir de 18 mois chez son distributeur. Depuis quelques semaines, il y a un conflit entre la Commission européenne et les professionnels du tourisme. Attendons de voir, après il faut trouver une solution qui correspond au mieux, tant à la profession qu’aux consommateurs.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==