:l'éco, France info

VIDÉO. Fabienne Arata : "LinkedIn fait partie du quotidien professionnel de 20 millions d'actifs en France"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 06/05/2020Durée : 00h6

Fabienne Arata, directrice générale de LinkedIn France, est revenue sur le cap des 20 millions d’actifs franchi sur LinkedIn en France. “LinkedIn fait partie du quotidien professionnel de 20 millions d'actifs en France. C’est un peu plus de 69% de la population active française. Les "fake profiles" (faux profils), c’est un chiffre extrêmement marginal pour LinkedIn. Ce sont effectivement 20 millions de vrais comptes.

Que font les utilisateurs sur LinkedIn ? “Globalement trois choses : chercher et trouver un emploi, développer leur réseau professionnel, échanger du contenu, partager de l’expérience et puis la troisième raison pour laquelle ils viennent sur LinkedIn c’est s’informer et se former puisqu’ils trouvent du contenu de formation, que nous avons mis gratuitement à disposition dans cette période.

La directrice générale de LinkedIn France a évoqué la diversité des profils et des secteurs sur le réseau : “Nous avons ce que nous appelons des influenceurs, qui sont des personnalités de la vie économique et professionnel, et qui représentent l’ensemble des points de vue qui sont susceptibles d’intéresser les membres qui viennent sur LinkedIn. Des personnalités du monde de l’entreprise comme Michel-Édouard Leclerc, les métiers de la distribution sont extrêmement représentés aujourd’hui sur LinkedIn. Vous avez des sportifs comme Tony Estanguet, des personnalités du monde de la restauration comme Anne-Sophie Pic, et en ces périodes actuelles, Jérôme Salomon est également fort présent sur LinkedIn.

Interrogée sur des précédentes failles technologiques et informatiques, Fabienne Arata l’assure : “LinkedIn a depuis toujours mis au centre de ses préoccupations la protection de ses membres." "La protection de ces données privées est au centre de nos préoccupations et nous avons abordé ce qu’on appelle le RGPD, de manière extrêmement intensif puisque nous l’avons déployé, non seulement sur l’Europe, mais sur le monde entier, ce qui est unique en termes de réseaux sociaux.

En cette période de confinement, LinkedIn fait partie des bénéficiaires de la crise : “Ce que nous constatons en ce moment, c’est une forte augmentation des conversations et des échanges sur LinkedIn, et puis des consommations de formation. Les petites entreprises, lors de la bascule en télétravail, ont utilisé les messageries de LinkedIn pour pouvoir continuer à garder le lien avec leurs clients et leurs collaborateurs.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==