:l'éco, France info

Clara Chappaz (La French Tech) : "On a enfin des jeunes pousses qui vont avoir les moyens de leurs ambitions"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 16/11/2021Durée : 00h6

Bientôt 10 milliards d’euros auront été levés par les startups françaises en 2021. Ce sera deux fois plus que l’an dernier. Pour Clara Chappaz, directrice de la mission French Tech et invitée de Jean-Paul Chapel, "c’est une excellente nouvelle." Entre 2017 et maintenant, le nombre de licornes, ces entreprises valorisées à plus de 1 milliard de dollars, a bondi de 3 à 20. "C’est un effet de rattrapage," estime-t-elle, "on a enfin des jeunes pousses qui vont avoir les moyens de leurs ambitions."

"La French Tech, au-delà des levées, ce sont 400 000 emplois en France, 200 000 emplois qui vont être créés dans les 3 à 4 prochaines années, et ces emplois sont créés grâce à ces financements," se félicite Clara Chappaz. Mais ces entreprises ne sont pas toujours profitables. "Pour développer des technologies, ça prend parfois beaucoup de temps," justifie-t-elle, "ces financements vont leur permettre d’aller plus vite, d’aller à l’international, de se développer et d’investir dans ces technologies."

L’expansion vers l’étranger, c’est une des priorités de nombreuses startups. "Le marché français est important, mais il n’est pas assez important pour faire des géants," confirme la directrice de la mission French Tech, qui déplore l’absence totale de champions européens dans le palmarès des plus grandes capitalisations boursières à l’international. "L’objectif de la mission French Tech, c’est de travailler main dans la main avec l’État pour lever les obstacles, d’accompagner les jeunes pousses," explique Clara Chappaz.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==