:l'éco, France info

Marc Lhermitte (EY) : "Le coût du travail reste probablement un point noir pour l'attractivité de la France"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 07/06/2021Durée : 00h5

Pour la deuxième année consécutive, la France reste le pays le plus attractif en Europe malgré la crise qui a affecté les investissements étrangers : - 18 % en 2020. Marc Lhermitte détaille les secteurs qui ont attiré le plus en France : "La santé avec un effet Covid car il a fallu fabriquer des masques ainsi que les services d'e-commerce." Pour la plupart, les investisseurs sont "Américains pour 20 % et ensuite ce sont majoritairement des investisseurs européens". 

Ces investissements étrangers sont bons pour l'emploi selon l'associé EY. "Ce sont 30 000 compétences nouvelles qui viennent en France. En moyenne, les investisseurs étrangers créent un peu moins d'emplois qu'en Pologne ou en Espagne car il y a encore un certain nombre de règlementations au niveau du droit du travail." Au total, les entreprises étrangères emploient 2 millions de personnes en France. 

Si la France est en haut du classement de l'attractivité, certains investisseurs restent toutefois prudents. "La réputation de la France s'est améliorée dans les 4-5 dernières années. Il y a a encore beaucoup de dirigeants dans le monde qui pensent que la France reste un pays complexe et un peu cher. Le coût du travail reste probablement l'un de nos points noirs." 

Entre les différentes régions françaises, des disparités existent. "Les Pays de la Loire tirent très bien leur épingle du jeu alors que l'Occitanie souffre un peu en raison des difficultés dans l'aéronautique. L'Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France restent les trois premières régions." 

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==