:l'éco, France info

Manon Fleury (cheffe cuisinière) : "La cuisine peut être polyculturelle"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 01/02/2021Durée : 00h6

Manon Fleury a travaillé pendant dix ans dans différents grands restaurants. Quelques temps avant le début de la crise sanitaire, elle décide de se lancer dans l'aventure : ouvrir son établissement. Un projet mis entre parenthèses.

A 29 ans, elle s'est tournée vers d'autres activités. Elle propose des chroniques culinaires sur France Inter. "C'est un second métier qui permet de parler de cuisine. Cela ne remplace pas le fait de cuisiner mais cela incite à s'ouvrir à d'autres horizons et structurer sa pensée", explique-t-elle. Manon Fleury propose des recettes aux auditeurs : "Cela apporte un côté pédagogique et fait réfléchir sur la manière dont on envisage son métier. C'est enrichissant."

Utiliser des produits de saison - "c'est presque un acquis pour tous les chefs aujourd'hui" - et s'appuyer sur les producteurs locaux. Dans son futur restaurant, la cheffe cuisinière souhaite "avoir plusieurs personnes avec qui travailler en étroite collaboration". Elle rappelle que de nombreux acteurs qui gravitent autour du secteur de la restauration, souffrent aussi de la fermeture des restaurants. 

Manon Fleury est très présente et suivie sur les réseaux sociaux. "C'est une vitrine où je peux montrer la cuisinière que je suis, montrer que l'on peut aussi bien s'intéresser à l'art qu'à la cuisine", détaille-t-elle. 

Le projet d'ouvrir son restaurant à Paris est toujours d'actualité, "quand la situation s'améliorera". 

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==