:l'éco, France info

Christiane Lambert (FNSEA) : "J’en ai assez de ceux qui disent n’importe quoi sur les phytosanitaires"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 09/09/2021Durée : 00h7

L’année a été difficile pour l’agriculture. "Les accidents climatiques se multiplient, les pertes de production sont importantes," déplore Christiane Lambert, présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricole (FNSEA), et invitée de Jean-Paul Chapel. "Il faut un système de réassurance, il faut surtout la solidarité nationale," résume-t-elle. "Protéger l’agriculture, c’est protéger l’alimentation et donc le pouvoir d’achat." La FNSEA milite pour que l’Etat augmente sa contribution d’aides, qu’elle juge insuffisante.

L’agriculture est le troisième secteur émetteur de gaz à effet de serre. Pour Christiane Lambert, améliorer l’impact environnemental de l’agriculture passe par "la recherche, l’innovation, les nouvelles variétés." En revanche, elle n’envisage pas de réduire l’importance de l’élevage en France : "Je ne dis surtout pas, arrêtez de manger de la viande."

La présidente de la FNSEA encourage l’harmonisation de la réglementation des produits phytosanitaires au niveau européen. "S’il y a des règles, elles doivent être européennes, absolument pas nationales." Sinon, prévient-elle, cela peut désavantager le pays. "On mange en France des carottes espagnoles traitées avec des produits qui sont interdits en France." Elle défend l’utilité des pesticides. "Pour se soigner, il faut des médicaments. Pour l’agriculture, pour nos animaux, pour nos plantes, nous avons besoin de médicaments."

"Un agriculteur biologique, il touche autant d’aides à l’hectare que moi." Christiane Lambert estime que l’agriculture bio est aidée de manière équivalente à la conventionnelle. "Aujourd’hui, nous soutenons le développement de l’agriculture biologique." Elle ajoute, "mangez plus de fruits et légumes bio, mangez plus de lait bio."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==