:l'éco, France info

Philippe Lévêque : "Une famille peut économiser 5 000 euros par an."

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 31/03/2022Durée : 00h7

Invité de Jean-Paul Chapel ce jeudi, Philippe Lévêque, Fondateur de monatelier-ecofrugal.fr, affirme que l’on peut économiser jusqu’à 5 000 euros par an si l’on suit tous les conseils du guide qu’il a publié. D’après lui, le premier poste d’économies réalisables serait l’énergie : "Énergie, ce sont les chiffres de 2019, c’est 3 000 euros par ménage et sur ces 3 000 euros, c’est 1 500 euros pour le carburant et le reste 1 600 pour le chauffage et l’électricité". Parmi les conseils qu’il cite pour limiter la consommation de carburant, l’écoconduite (anticiper, passer les vitesses à 2 000 tours) permettrait à la fois une plus grande sécurité, mais aussi des économies allant jusqu’à 40 %. Il estime par ailleurs que passer de 130 à 110 km/h permettrait d’économiser 16 % sur la facture des carburants. En outre, en plus du vélo et de l’écoconduite, pour faire des économies, Philippe Lévêque souligne qu’il existe de plus en plus de plateformes de covoiturages pour des trajets courts : "Vous pouvez le faire sans application (…) il existe des applications comme BlaBlacar sur des distances courtes"

Pour le chauffage, le Fondateur de monatelier-ecofrugal.fr, note que la baisse d’un degré permet des économies de l’ordre de 7 % sur la facture de chauffage. Il recommande l’utilisation de thermostats programmables selon lui assez accessibles qui permettent jusqu’à 30 % d’économies. Il propose par ailleurs de baisser la température du ballon d’eau chaude à 55 degrés. Remarquant que deux des trois principaux producteurs d’énergies fossiles sont des régimes autoritaires, il assure : "En faisant ça, c’est à nouveau un acte de résistance, c’est s’affranchir aussi des énergies fossiles et du gaz".

Concernant les hausses des prix alimentaires, Philippe Lévêque, pense qu’il faudrait lutter premièrement contre le gaspillage : "1/3 de la nourriture dans le monde est jetée, encore à nouveau en agissant sur ce poste-là, on fait des économies, c’est bon pour la planète et on réduit notre dépendance aux énergies fossiles". Il cite les applications comme "Phénix" et "Too Good To Go" permettant de réduire la facture. Mais il est également possible d’après lui de faire des économies sur le numérique, secteur qui représente désormais plus d’émissions de gaz à effet de serre que le transport aérien. En ayant par exemple un seul téléphone et deux numéros ou en créant des ateliers de discussions en entreprise : "Il faut se responsabiliser sur les usages du numérique et de ce point de vue-là, l’entreprise, c’est aussi un tiers lieu pour la transition écologique parce que ça favorise le partage de bon plan". C’est en ce sens que sa structure a créé avec Orange, le kit numérique responsable. Dernier conseil évoqué : Philippe Lévêque préconise l’utilisation de savon plutôt que de gel douche : "Il y a plus d’emballages et c’est 4 fois moins cher".

Philippe Lévêque conclut : "Il y a un tsunami, un changement de fond surtout en entreprise, une quête de sens, on prend conscience des choses essentielles". C’est pour cela que ses kits permettent aux salariés de se réunir gratuitement pour favoriser le partage de bons plans en entreprise.      

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==