:l'éco, France info

Dominique Métayer (U2P) : "Une entreprise sur trois ne trouve pas la main d’œuvre dont elle aurait besoin"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 21/10/2021Durée : 00h5

L’U2P représente 2,8 millions de TPE-PME dans les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales, soit deux tiers des entreprises françaises. La hausse des prix des carburants inquiète. "Dans un premier temps, le chèque accompagnant les plus modestes, serait peut-être la bonne solution," suggère Dominique Métayer, président de l’U2P et invité de Jean-Paul Chapel. "Si ça devait durer, il faudrait réfléchir à une baisse des taxes," propose-t-il. "Nous subissons tous ces hausses qui sont répercutées sur le pouvoir d’achat."

D’après l’U2P, 300 000 emplois sont à pourvoir dans les secteurs qu’elle représente. "Une entreprise sur trois aujourd’hui ne trouve pas la main d’œuvre dont elle aurait besoin pour pouvoir exercer correctement son métier," affirme Dominique Métayer. Il compte sur les plans d'accompagnement pour "former des jeunes, leur assurer un avenir professionnel." Il espère que la réforme de l’assurance-chômage permettra aussi de combler une partie des offres.

Les pénuries de main d’œuvre touchent particulièrement le bâtiment, l’hôtellerie-restauration, les experts-comptables. Cela entraîne parfois une revalorisation des salaires. "Beaucoup d’efforts ont été faits, et notamment dans le bâtiment, où ils sont bien souvent au-dessus des grilles conventionnelles en terme de rémunération," explique le président de l’U2P. "C’est à chaque entreprise qui a la capacité de s’engager, à pouvoir proposer éventuellement des ajustements de salaires si c’est nécessaire."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==