Vidéo Un IMC minimum pour intégrer l’équipe, des kilos perdus qui se transforment en buts… des matchs de football très spéciaux pour lutter contre l’obésité au Royaume-Uni

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
VIDEO. Un IMC minimum pour intégrer l’équipe, des kilos perdus qui se transforment en buts… des matchs de football très spéciaux pour lutter contre l’obésité au Royaume-Uni -
VIDEO. Un IMC minimum pour intégrer l’équipe, des kilos perdus qui se transforment en buts… des matchs de football très spéciaux pour lutter contre l’obésité au Royaume-Uni VIDEO. Un IMC minimum pour intégrer l’équipe, des kilos perdus qui se transforment en buts… des matchs de football très spéciaux pour lutter contre l’obésité au Royaume-Uni - (NOUS, LES EUROPEENS / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Au Royaume-Uni, le taux d'obésité a presque doublé depuis les années 1990. Pour lutter contre cela, les initiatives se multiplient. A Manchester, se jouent des matchs de football un peu particuliers destinés aux personnes en surpoids. Extrait du magazine "Nous, les Européens".

Le constat est alarmant. Près d'un adulte sur deux serait en surpoids en France, selon une étude de l’Inserm de février 2023. De l'autre côté de la Manche, la situation est également préoccupante, avec un taux d'obésité qui a presque doublé depuis les années 1990.

Nos voisins britanniques prennent cela très au sérieux et multiplient les initiatives pour lutter contre l'obésité : services spécialisés dans les hôpitaux, "malbouffe" moins mise en avant dans les supermarchés, coachs à domicile, grands chefs à l'école... Les équipes de "Nous, les Européens" (X) se sont penchées sur une autre idée tout aussi originale : un match de football aux règles un peu spéciales.

"Quand on ajoute les points sur la balance et sur le terrain, on obtient le score final"

Rendez-vous du côté de Manchester, au nord de l'Angleterre, pour un match de football pas comme les autres. Pour faire partie du club, une seule condition : avoir un indice de masse corporelle supérieur à 27,5, seuil au-dessus duquel le surpoids est considéré comme dangereux pour la santé.

Tous les joueurs ont donc quelques kilos en trop et souhaitent maigrir. "L’avantage avec le foot, c’est qu’on n’a pas l’impression de faire du sport", confie l'un d'eux. Et pour les motiver à se dépenser, il y a une règle plutôt originale. "A chaque fois qu’ils perdent du poids, ça fait un demi-point pour l’équipe et à chaque fois qu’ils perdent 5% de leur poids, ça fait trois points. Quand on ajoute les points sur la balance et sur le terrain, on obtient le score final", explique Stuart Normansell, coach du club MAN v FAT.

Certains ont réellement fondu depuis leur inscription au club. "J’ai perdu 30 kilos. J’ai 40 ans, j’ai l’impression d’en avoir 30. Je me suis allégé de dix ans, c’est pas mal", révèle fièrement Daniel Whiteley. Depuis la création du premier club il y a sept ans, plus de 20 000 hommes ont maigri grâce au football au Royaume-Uni.

Extrait de "Royaume-Uni : la guerre contre l'obésité", à voir dans "Nous, les Européens" le 5 octobre 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.