Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Les banquiers d'Allah

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 14 min.
L'Angle éco. Les banquiers d'Allah
Article rédigé par
France Télévisions

La finance islamique s'implante timidement en France, quand au Royaume-Uni, on lui a déjà déroulé le tapis rouge. Un reportage de "L'Angle éco".

Le terme finance islamique recouvre l’ensemble des transactions et produits financiers conformes aux principes de la charia, qui supposent l’interdiction de l'usure, de la spéculation, des investissement dans des secteurs considérés comme illicites (alcool, tabac, paris sur les jeux, etc.), ainsi que le partage des pertes et des profits.

Secteur méconnu de la finance mondiale il y a encore quelque temps, la finance islamique connaît une forte progression. En 2013, elle a représenté près de 1 700 milliards d'euros d'actifs bancaires et financiers dans le monde.

Attirer les milliards des fonds musulmans

En 2008, le ministère de l’Economie français a annoncé des aménagements fiscaux pour favoriser les montages de finance islamique, dans le but d'attirer les investisseurs du Proche-Orient. Mais pour l'heure, un seul établissement bancaire respectant les principes de la charia propose ses services dans l'Hexagone, Chaabi Bank. Mais au Royaume-Uni, le gouvernement a déjà déroulé le tapis rouge aux milliards des fonds musulmans.

Un reportage de Margaux Manière, Julien Gasparutto, Valentine Pasquesoone, Guillaume Beaufils, Matthieu Hauville, Perceval Briclot, Jacques Michaan et Marion Cantor.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'Angle éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.