Vidéo "J'ai perdu les 42 premières années de ma vie" : devenue amnésique après une opération, elle a tout oublié, jusqu’à son propre visage et celui de ses proches

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
"J'ai perdu les 42 premières années de ma vie" : devenue amnésique après une opération, elle a tout oublié, jusqu’à son propre visage et celui de ses proches -
"J'ai perdu les 42 premières années de ma vie" : devenue amnésique après une opération, elle a tout oublié, jusqu’à son propre visage et celui de ses proches "J'ai perdu les 42 premières années de ma vie" : devenue amnésique après une opération, elle a tout oublié, jusqu’à son propre visage et celui de ses proches - (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
C'est un témoignage poignant que celui de Jaël, dans "Envoyé spécial" du 20 avril 2023. Après une intervention chirurgicale à l'automne dernier, elle s'est réveillée... en ayant tout oublié. Elle qui ne reconnaissait plus ses proches commence aujourd'hui, avec leur aide et beaucoup de volonté,"à avancer", confie-t-elle dans cet extrait.

"Je m'appelle Jaël, j'ai 43 ans, mais je suis née le 7 octobre 2021. Je suis amnésique, j'ai perdu la mémoire il y a maintenant quatorze mois. J'ai perdu les 42 premières années de ma vie." Il y a un peu plus d'un an, la jeune femme a subi une intervention en neurochirurgie, en prévention d'une rupture d'anévrisme. A son réveil, elle n'avait plus aucun souvenir. La perte mémorielle a été évaluée entre 90% et 95%. Seule sa mémoire dite "procédurale", celle d'automatismes moteurs comme la marche, ou cognitifs tels que la lecture et l'écriture, a été préservée.

Devant le miroir, son propre visage ne lui "évoque rien". "C'est vraiment comme si vous vous réveilliez un matin avec un autre visage que le vôtre", décrit Jaël. Avec la perte de cette mémoire perceptive, les visages de ses proches, eux aussi, se sont effacés de ses souvenirs. Devant les photos de son enfance, sa mère, au bord des larmes, revient sur un moment très difficile : "Je suis partie, elle a été se faire opérer. Je reviens, elle ne me reconnaît pas." Pour tenir bon, elle se dit que sa fille "vient de naître" et qu'elle doit "tout lui apprendre", confie-t-elle.

"On se voit mourir auprès des gens qui vous étaient soi-disant chers"

Outre le soutien inconditionnel de sa mère, Jaël peut aussi compter sur celui de son compagnon. Dans cet extrait d'"Envoyé spécial", Julien raconte sa frayeur en arrivant à l'hôpital, lorsqu'il découvre "une personne prostrée sur un lit, perdue, comme un petit animal en cage". Alors qu'ils étaient en couple depuis deux ans, Jaël se demande qui est cet inconnu...

"Tu as la personne que tu aimes en face de toi, et tu vois que ça ne renvoie... pas rien, mais juste de l'angoisse. Moi, j'étais terrorisé de ce qui lui arrivait."

Le compagnon de Jaël, devenue amnésique à la suite d'une intervention chirurgicale

dans "Envoyé spécial"

Celle qu'elle était au sortir de l'opération, Jaël la dépeint comme "une morte-vivante". "Un être humain, ce qui fait sa richesse, c'est ce qu'il a vécu, c'est ce qu'il aime, c'est ce qui compose ce qu'il est depuis qu'il est né, dit-elle avec émotion, et quand on n'a plus ça, on vit debout, mais on vit mort." Alors, armée de toute sa volonté, elle décide "de ne plus être qu'une morte-vivante, mais d'être une survivante". C'est à ce moment-là, affirme-t-elle, qu'elle commence, non pas "à aller mieux", mais "à avancer".

Aujourd'hui, il reste à Jaël beaucoup à réapprendre, comme certains mots ou expressions qu'elle ne sait plus employer. Elle a quitté Paris pour un appartement à Marseille, où la vue sur la ville et ses collines lui procure une forme d'apaisement.

Extrait de "Mémoires envolées", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 20 avril 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.