Cet article date de plus de dix ans.

Suspense autour du débat Le Pen-Mélenchon sur France 2

La candidate du Front national refuse de débattre avec le candidat du Front de gauche lors de l'émission "Des paroles et des actes" prévue jeudi soir.  FTVi revient sur l'imbroglio qui entoure cet débat. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La candidate du Front national refuse de débattre avec le candidat du Front de gauche lors de l'émission "Des paroles et des actes" prévue jeudi 23 février. (PIERRE VERDY VALERY HACHE / AFP)

Marine Le Pen va-t-elle débattre avec Jean-Luc Mélenchon ? Le feuilleton du duel entre la patronne du Front national et le leader du Front de gauche, prévu initialement jeudi 23 février sur France 2 pour l'émission "Des paroles et des actes", n'en finit pas de rebondir au gré des annonces et volte-faces. 

En janvier, les deux protagonistes ont déjà échangé des noms d'oiseaux. Lors d'un meeting à Metz (Moselle), le candidat du Front de gauche a qualifié la candidate FN de "semi-démente". Marine Le Pen a répliqué en affirmant que Jean-Luc Mélenchon, "en dehors des caméras, c'est un homme charmant, affable, presque un petit garçon", comme le rappelle Présidentielle2012. FTVi revient sur l'imbroglio qui entoure le débat prévu jeudi sur France 2.  

Acte 1 : Mélenchon accepte de débattre avec Le Pen... qui refuse

Le Front de gauche annonce jeudi 16 février que son candidat accepte une invitation à débattre avec Marine Le Pen sur France 2 pour le jeudi suivant. "Elle ne veut pas, elle a déjà débattu avec lui", répond le même jour le directeur des relations presse de la campagne de Marine Le Pen, Alain Vizier. 

Acte 2 : FN et Front de gauche campent sur leurs positions

"Marine Le Pen a peur du débat avec le Front de gauche. La candidate anti-système a bonne mine, à la moindre contradiction, elle se déballonne", raille le PCF après le refus de la candidate Front national. Réponse de l'intéressée, mardi 21 février, sur France Inter : "Pourquoi monsieur Mélenchon veut-il à tout prix débattre avec une semi-démente ?" "J'ai déjà débattu avec monsieur Mélenchon, je voudrais débattre avec des gens de l'UMP et du PS qui se dérobent", se justifie Marine Le Pen.

Aussitôt, Jean-Luc Mélenchon réagit sur son compte Twitter : "Marine Le Pen se défile sur Inter, après avoir accepté sur Facebook ! Aidez-la à retrouver la mémoire", écrit-il en publiant une capture d'écran du compte Facebook de la candidate FN. L'image montre qu'elle avait alors annoncé le débat.

 

Acte 3 : Marine Le Pen s'emporte contre France 2

Mardi toujours, le ton monte au téléphone entre Marine Le Pen et le rédacteur en chef de l'émission "Des paroles et des actes". Une caméra d'i-Télé a filmé la fin de la conversation que relate également Le Parisien


Acte 4 : la solution Henri Guaino ?

Décidé à organiser un débat Marine Le Pen-Jean-Luc Mélenchon, France 2 a proposé mardi une solution à la candidate FN : l'organisation de deux débats, l'un avec leader du Front de gauche, l'autre avec Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Interrogé par l'AFP, l'entourage de Marine Le Pen a répété qu'elle ne voulait pas débattre avec le candidat du Front de gauche. Comme on lui demandait si la patronne du FN pourrait quitter le plateau à l'arrivée de Jean-Luc Mélenchon, cette source répond : "Il y aura une surprise", "il faut attendre après-demain".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Des paroles et des actes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.