Vidéo La Centrafrique, un laboratoire sur le continent africain pour Prigojine et ses mercenaires Wagner

Publié
Durée de la vidéo : 6 min
La Centrafrique, un laboratoire sur le continent africain pour Prigojine et ses mercenaires Wagner
La Centrafrique, un laboratoire sur le continent africain pour Prigojine et ses mercenaires Wagner La Centrafrique, un laboratoire sur le continent africain pour Prigojine et ses mercenaires Wagner (COMPLEMENT D'ENQUETE / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Parallèlement à la guerre en Ukraine, le mercenaire en chef de Vladimir Poutine mène un autre combat en Afrique – contre les intérêts français. Avant ses campagnes de désinformation au Niger, au Burkina Faso, au Mali, un pays lui a servi de laboratoire : la République centrafricaine. Moscou a fini par faire exploser le couple Paris-Bangui, mais la menace était identifiée de longue date... Pourquoi n'a-t-elle pas été prise plus au sérieux ?

Le président Touadéra escorté par des mercenaires russes du groupe Wagner pour la fête nationale centrafricaine... Malgré de nombreux rapports dénonçant leurs exactions sur la population, les hommes d'Evguéni Prigojine sont là. Et cette présence a un prix, comme le révèle une note diplomatique de 2018 que "Complément d'enquête" s'est procurée. Le document pointe un accord octroyant des droits d'exploitation dans plusieurs zones minières du pays, permettant à Prigojine de s'emparer de mines d'or et de diamant. L'ambassadeur de France à Bangui s'inquiète aussi d'"une très active campagne de dénigrement et de désinformation dirigée contre la France", alertant sur "un risque pour la sécurité de nos compatriotes et de nos entreprises". 

Wagner à l'origine de l'incendie de la brasserie Mocaf ?

Cet extrait d'un portrait d'Evguéni Prigojine par "Complément d'enquête" revient sur une attaque récente contre une société de Bangui détenue par un groupe français (Castel). Dans la nuit du 6 mars 2023, peu avant 1 heure du matin, la brasserie Mocaf (une institution en Centrafrique, avec 80% des ventes de bière) est ciblée par une trentaine de cocktails Molotov. Un quart du stock part en fumée, les dégâts se chiffrent à 200 000 euros. Son directeur, Alain Heraibi, a porté plainte pour incendie criminel après avoir décortiqué les enregistrements vidéo des caméras de surveillance.

Elles montrent "des personnes équipées, avec des fusils mitrailleurs dans le dos. Leur position, leur façon de se déplacer en binôme, font croire qu'on a affaire plutôt à des militaires qu'à des personnes civiles. Il y a plusieurs sujets qui nous font croire que ça peut être les Wagner, mais on ne peut pas le confirmer", détaille Alain Heraibi, qui soupçonne depuis plusieurs mois le milliardaire russe et ses équipes d'attaquer son entreprise. Car Prigojine veut conquérir le marché de la bière avec sa nouvelle marque, L'Africa ti L'or. En janvier 2023, pile au moment de son lancement, des manifestations à répétition ont agité la brasserie. Le patron dénonce une manipulation.

"Je pense qu'on a sous-estimé la volonté de faire de la République centrafricaine une forme de laboratoire de cette volonté commune Poutine-Prigojine de prendre des Etats otages en Afrique."

Jean-Yves Le Drian, ancien ministre des Affaires étrangères (de mai 2017 à mai 2022)

à "Complément d'enquête"

Le Quai d'Orsay avait-il tenu compte de la note envoyée par son ambassadeur en 2018 ? "Complément d'enquête" a interviewé Jean-Yves Le Drian, l'un de ses destinataires en tant que ministre des Affaires étrangères de l'époque. L'ancien ministre refuse d'évoquer cette note, "confidentielle". Mais il finit par admettre que la France a fait preuve de naïveté face aux méthodes de Prigojine...

Extrait de "Prigojine, le boucher de Poutine", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 15 juin 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.