Cash Investigation, France 2

VIDEO. Cash Investigation. Mitt Romney et Samsonite, "la boîte qui fait des valises"

Le candidat républicain à la Maison-Blanche en 2012 a-t-il profité d'un pactole grâce à un coup monté par Bain Capital : un projet de reprise de Samsonite... pour s'en débarrasser après avoir licencié les salariés français ? Interrogé par "Cash Investigation", Mitt Romney préfère ne pas s'en souvenir. Extrait.

Le "rachat-vente" de l'usine Samsonite de Hénin-Beaumont par le fonds Bain Capital créé par Mitt Romney, en 2007, avait laissé plus de 200 salariés sur le carreau. L'équipe de "Cash Investigation" a retrouvé l'ancien candidat républicain en meeting.

"Monsieur Romney ! Vous vous souvenez de Samsonite, la société que Bain Capital a achetée ? — Samsonite, la boîte qui fait des valises ? [...] — Vous avez bien gagné de l'argent avec ? — Non, tout faux ! Dommage pour vous !"

Mitt Romney préfère les bébés

Sur la déclaration de patrimoine que le candidat à la Maison-Blanche a rendue publique en 2012, on peut pourtant voir que le retraité Romney touchait encore de l'argent de Bain Capital Europe, le fonds qui a servi à acheter et revendre Samsonite. En 2012, ses revenus pour ce seul fonds étaient compris entre 100 000 et 1 million de dollars.

Armé de ce document, le journaliste de "Cash Investigation" revient alors à la charge. "Laissez-moi vous dire une chose...", commence l'ancien gouverneur du Massachusetts. Puis il se tourne vers ses supporters : "Bonjour ! Ravi de vous voir  !" Et de prendre, émerveillé, un bébé dans ses bras. De quoi oublier ce qu'il voulait dire. Dernière chance : l'entrée des artistes...