Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Emmanuel réussit son entretien d'embauche pour travailler comme serveur au café "Joyeux, servi avec le cœur"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. Emmanuel réussit son entretien d'embauche pour travailler comme serveur au café "Joyeux, servi avec le cœur"
Article rédigé par
France Télévisions

Ce jour-là, le jeune garçon porteur de la trisomie 21 est candidat à un poste de serveur dans un café qui embauche presque exclusivement des salariés atteints de déficiences intellectuelles. C’est l’opportunité d’une vie… Extrait du magazine "19h le dimanche" du 25 mars.

Porteur de la trisomie 21, Emmanuel se rend ce jour-là à un entretien d’embauche. Il prend le RER avec sa mère pour décrocher un emploi de serveur au café Joyeux, servi avec le cœur : un nouvel établissement parisien qui a fait le pari d'embaucher presque exclusivement des salariés atteints de déficiences intellectuelles. Pour lui, cet emploi n'est pas juste un gagne-pain. C'est l'opportunité d'une vie, celle d'être enfin presque comme les autres.

En chemin, sa maman lui fait un peu répéter les fondamentaux de tout entretien d’embauche… "Qu’y a-t-il d’important quand on est serveur au café Joyeux ?" lui demande-t-elle. "Il faut être joyeux, souriant, en forme, avoir une tenue correcte, bien écouter et être concentré comme il faut sur son travail", répond avec sérieux Emmanuel, qui a mis une belle chemise pour cette journée décisive.

"Je suis un bon travailleur"

Arrivés au siège de l’entreprise, Emmanuel et sa mère sont accueillis par Yann Bucaille, le patron de Joyeux. Il a fait fortune dans le domaine de l’énergie et se consacre depuis un an à sa nouvelle chaîne de restaurants. Le chef d’entreprise conduit le jeune postulant dans un bureau où l’attendent quatre autres personnes. "Merci de venir, lui dit l’une d’entre elles. On est très contents, on t’attendait. Alors, Emmanuel, parle-nous de toi. Dis-nous qui tu es."

"Je suis un bon travailleur, dit-t-il avec assurance, sanglé dans son costume strict. Quand on fait un travail, on fait le maximum possible de ce qu’on peut faire. C'est sentir qu’on est capable de réaliser de belles choses et une nouvelle expérience." Une trentaine de candidats de 19 à 45 ans se sont présentés. Quinze ont été retenus pour le service et la cuisine. Le comité de sélection a été sous le charme d’Emmanuel. Après l’entretien, il a été embauché !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.