OTAN : Angela Merkel affiche sa différence avec Donald Trump

À Munich (Allemagne), lors de la conférence pour la sécurité, la chancelière allemande Angela Merkel a délivré un plaidoyer contre les égoïsmes nationaux. Le journaliste Amaury Guibert fait le point.

Aujourd'hui, samedi 18 février, la chancelière allemande Angela Merkel a rappelé à Munich (Allemagne) ce qui est une priorité absolue à ses yeux : éviter le repli sur soi et résister à la tentation de l'isolationnisme. "Des propos qui s'adressaient d'abord et surtout au vice-président américain Mike Pence", explique Amaury Guibert.

Liberté de la presse

"Mais dans son intervention, Angela Merkel est allée encore plus loin en ciblant, sans jamais le nommer, Donald Trump notamment lorsqu'elle a souligné son attachement à la liberté de la presse et lorsqu'elle a expliqué que l'islam n'est pas à l'origine du terrorisme", poursuit le journaliste de France 3.

Des valeurs qu'elle avait déjà rappelées au lendemain de l'élection de Donald Trump. "Angela Merkel se pose ou est présentée comme la gardienne des valeurs du monde libre. Le problème, c'est qu'elle semble aujourd'hui bien isolée", conclut Amaury Guibert.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande Angela Merkel, le 31 août 2015 à Berlin (Allemagne).
La chancelière allemande Angela Merkel, le 31 août 2015 à Berlin (Allemagne). (HANNIBAL HANSCHKE / REUTERS)