VIDEO. Montpellier : quatre cas de chikungunya

Dans l’Hérault, près de Montpellier, quatre cas de chikungunya ont été détectés. C’est la première fois que des personnes sont contaminées en métropole.

France 3

Les autorités sanitaires ont confirmé quatre cas de chikungunya dans la même famille à Montpellier. C’est la première fois que des personnes sont contaminées en métropole. La douceur des dernières semaines contribue à la prolifération des moustiques tigres, responsables de la maladie, dans la région. "J’habite dans la même rue, je n’ai rien ressenti" s’étonne une riveraine. " Ça ne m’inquiète pas, il faut faire ce qu’il faut pour ne pas les attirer, donc faire attention à l’eau stagnante " conseille une autre.

Apparu dans l’Hérault en 2011


Dès mercredi 22 octobre 2014, des épidémiologistes vont faire du porte-à-porte dans le voisinage pour repérer d’autres cas éventuels. La maladie provoque de fortes fièvres, des douleurs articulaires qui peuvent persister plusieurs mois. Le moustique tigre a fait son apparition dans l’Hérault pour la première fois en 2011. En un an, il a infecté plus de 150 000 personnes aux Antilles, à la Réunion, ou en Guyane.


Le JT
Les autres sujets du JT
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus chikungunya.
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus chikungunya. (UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE / GETTY IMAGES)