VIDEO. Maternité d’Orthez : l’anesthésiste est passée aux aveux

Mise en examen après le décès d’une de ses patientes, l’anesthésiste belge a avoué ce mardi 14 octobre avoir consommé de l’alcool avant l’accouchement de la jeune femme. 

FRANCE 3

Depuis des années, l’anesthésiste rencontrait des problèmes avec l’alcool. Elle n'était "qu'à 70% de ses capacités le soir du décès de sa patiente". Le médecin de 45 ans a clairement reconnu devant le juge d'instruction de Pau ce mardi 14 octobre avoir bu de la vodka le jour de l'accouchement de la jeune femme de 28 ans. Celle-ci était morte quelques jours plus tard, le 30 septembre.

14 dossiers vont être réexaminés

Depuis le drame, le parquet de Pau a fait saisir, à la maternité d’Orthez, 14 dossiers de patients qui auraient été traités par l’anesthésiste. "Sur ces 14 situations, on va se donner le temps d'examiner l'une après l’autre s'il y a eu un problème lié à une anesthésie ou non. S'agissant de dossiers médicaux, c'est une expertise médicale qui le déterminera", a expliqué au micro de France 3 le procureur de la République de Pau.

Un de ces dossiers concernerait un décès suspect survenu à la maternité d’Orthez.

La maternité d\'Orthez (Pyrénées-Atlantiques), le 11 septembre 2014.
La maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques), le 11 septembre 2014. ( MAXPPP)