VIDEO. Barrage de Sivens : interrogations après la mort d’un opposant

Après la manifestation contre le projet de barrage de Sivens dans le Tarn, le corps d’un jeune homme a été retrouvé dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 octobre.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Que s’est-il passé à Sivens ? Alors que les opposants au barrage avaient mobilisé dans la journée près de 2 000 manifestants dans le calme, il y a eu dans la soirée des affrontements très violents entre une centaine de personnes et les forces de l’ordre.

Cocktails Molotov vs bombes lacrymogènes

Les circonstances du décès de la victime, un jeune homme de 21 ans, sont très floues. Les gendarmes "ont tiré des bombes lacrymogènes dans le tas, à tirs tendus. On les a vus attraper un garçon et le trainer devant les grilles" raconte anonymement un opposant.

Selon le Procureur de la République d’Albi Claude Derens " les forces de l’ordre ont été attaquées par une centaines d’individus violents à coups de pierres et de cocktails Molotov ". Les gendarmes ont repéré le corps de la victime et  lui ont donné les premiers secours.

Une autopsie est prévue lundi pour éclaircir les circonstances de sa mort.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rassemblement des opposants au barrage de Sivens (Tarn), le 25 octobre 2014.
Un rassemblement des opposants au barrage de Sivens (Tarn), le 25 octobre 2014. ( MAXPPP)