Témoignage : Jean-François Abgrall, confesseur de Francis Heaulme

Mardi 4 décembre s'ouvrira le procès en appel de Francis Heaulme dans les Yvelines. L'ancien gendarme Jean-François Abgrall a réussi à faire parler le tueur de Montigny-lès-Metz (Moselle).

Voir la vidéo

Jean-François Abgrall est celui qui a su faire parler Francis Heaulme, le seul à avoir vu clair dans la tête du tueur en série. L'ancien gendarme a rencontré le meurtrier par hasard, alors qu'il n'avait pas payé son billet de train. Francis Heaulme va alors lui raconter comment il a appris à tuer une sentinelle durant l'armée. Des gestes qui vont faire écho au meurtre sur lequel travaille Jean-François Abgrall. Mais à l'époque, celui qu'on appellera le tueur de Montigny-lès-Metz a un alibi. Il est relâché et poursuit son itinérance en commentant d'autres meurtres.

L'acquittement de Patrick Dils

En 1992, il est arrêté, mais Jean-François Abgrall est convaincu qu'il a commis d'autres meurtres. "Il cache des choses, mais en même temps c'est quelqu'un qui ne supporte pas le vide, c'est-à-dire que le silence il va le compléter", indique Jean-François Abgrall. L'une de ces confidences va permettre de révéler au grand jour une heure judiciaire et de faire acquitter Patrick Dils, condamné à la prison à perpétuité pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle) en 1986. Reconnu coupable en mai dernier, Francis Heaulme a fait appel de son jugement. Jean-François Abgrall sera appelé à témoigner lors de ce nouveau procès aux assises des Yvelines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tueur en série Francis Heaulme pendant son procès à Metz, le 25 avril 2017. 
Le tueur en série Francis Heaulme pendant son procès à Metz, le 25 avril 2017.  (BENOIT PEYRUCQ / AFP)