Pillages : des objets volés sont vendus sur Internet

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Lors des émeutes à la suite de la mort de Nahel, plusieurs enseignes ont été pillées. La revente de la marchandise volée a commencé, mercredi 5 juillet.
Pillages : des objets volés sont vendus sur Internet Lors des émeutes à la suite de la mort de Nahel, plusieurs enseignes ont été pillées. La revente de la marchandise volée a commencé, mercredi 5 juillet. (France 3)
Article rédigé par France 3 - P.Mauger, A.Loy, M.Barrois, S.Rodier, @RevelateursFTV, M.Marini
France Télévisions
France 3
Lors des émeutes à la suite de la mort de Nahel, plusieurs enseignes ont été pillées. La revente de la marchandise volée a commencé, mercredi 5 juillet.

Sur les réseaux sociaux, des images montrant des pillards chargés de vêtements neufs ou de téléphones encore emballés ont proliféré durant les émeutes. Des scènes de pillage ont été observées partout en France et le butin se retrouve en partie sur Internet. Sur une messagerie cryptée, des smartphones dernier cri sont proposés, mais aussi des centaines de mortiers pour équiper les émeutiers.

Des comptes avec de faux profils

Sur Leboncoin et Vinted, des annonces à des prix défiant toute concurrence sont aussi publiées. Des téléphones sont vendus quelques centaines d'euros au lieu de 1000 pour certains. Des baskets de marque à moitié prix sont proposées. Souvent, ces comptes n'ont aucune évaluation, sont enregistrés sous de faux noms. "Il suffit de faire une simple recherche sur Google pour voir que la photo du profil est fausse", explique Jérémie Laurent-Kaysen, journaliste au service des Révélateurs de France Télévisions. Les plateformes de revente en ligne assurent être vigilantes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.