Montagne : les images d'un sauvetage à haut risque

Mardi 8 janvier, la gendarmerie de Chamonix (Haute-Savoie) a procédé à une mission très périlleuse. 

FRANCE 3

À plus de 2 500 m d'altitude, cet hélicoptère de la gendarmerie s'approche tout doucement du col escarpé. Au sol, un groupe de randonneurs, dont l'un est blessé au genou. Impossible pour le pilote de se poser. Il dirige alors l'avant de l'appareil, le nez dans la neige. Les pales virevoltent à un mètre à peine des skieurs. C'est tout juste la bonne distance pour permettre aux secouristes de descendre. 

"Être le plus véloce possible" 

Une manœuvre spectaculaire, dénommée l'appui-patin. "On a une météo en montagne qui est extrêmement changeante, qui peut nous interdire toute intervention. Le choix est fait par l'équipe de faire un appui-patin, de manière à être le plus véloce possible", explique le pilote, Jean-François Martin. Le blessé est pris en charge quelques instants plus tard. Chaque année, le peloton de la gendarmerie de Chamonix effectue 800 sorties. 80% d'entre elles sont des missions de secours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Mont-Blanc vu depuis le col du Pré, dans le Beaufortin (Savoie).
Le Mont-Blanc vu depuis le col du Pré, dans le Beaufortin (Savoie). (PHILIPPE ROY / AFP)